IMPORTANT : Nous sommes ouverts et toujours là pour vous! Détails

L’incontinence urinaire chez les hommes

2020/12/23 Accueil Éducation et conseils

L’incontinence urinaire chez les hommes
Thalie Forest Thalie Forest Physiothérapeute

Un article sur l’incontinence urinaire chez les hommes

Quand on parle d’incontinence urinaire, on associe souvent à tort cette condition uniquement aux femmes. Pourtant, les hommes peuvent aussi souffrir de fuites urinaires. Ce n’est pas parce qu’il y a moins d’hommes que de femmes qui sont atteints d’incontinence urinaire qu’il ne faut pas en parler. Un trauma au plancher pelvien ou la présence de certaines conditions neurologiques peuvent survenir chez les deux sexes et causer des fuites. Cependant, l’une des différences majeures entre l’incontinence urinaire de stress chez les femmes et celle chez les hommes est le mécanisme physiologique causant l’incontinence. Celui-ci peut facilement être relié aux différences anatomiques entre les hommes et les femmes.

Anatomie et causes possibles de l’incontinence

Chez les hommes, l’incontinence urinaire de stress est majoritairement reliée à une dysfonction des sphincters urétraux ou au changement d’axe de l’urètre qui conduit l’urine de la vessie à l’extérieur du corps.

Il existe deux sphincters de l’urètre: le muscle interne et externe. Le sphincter interne est la continuité du muscle détrusor de la vessie et est situé à la jonction entre la vessie et l’urètre. Puisqu’il est fait de fibres musculaires lisses, ce sphincter est sous le contrôle du système nerveux autonome qui est responsable des fonctions involontaires. Ce sphincter interne est responsable, chez l’homme, de prévenir le refoulement de sperme dans la vessie durant l’éjaculation.

Le sphincter externe, chez l’homme, est situé sous la prostate. Contrairement au sphincter interne, le sphincter externe est contrôlé de façon volontaire et affecte le flux d’urine. Puisque la prostate entoure l’urètre, toute technique médicale visant la prostate peut affecter le canal urinaire et causer de l’incontinence. On parle de prostatectomie, radiothérapie de la prostate, etc.

L’hypertrophie de la prostate peut aussi être problématique. Celle-ci, lorsque la taille est importante, obstrue la vessie ce qui provoque des adaptations négatives. La vessie présente alors des contractions anormales et involontaires du muscle détrusor. Ceci cause des sensations d’urgences mictionnelles durant le remplissage de la vessie, qui correspondent aux symptômes principaux d’une vessie hyperactive. Lorsque les contractions du détrusor de la vessie sont trop importantes et que les muscles sphinctériens de l’urètre ne sont pas assez forts pour retenir l’urine, les fuites urinaires conséquentes sont alors catégorisées comme de l’incontinence urinaire d’urgence. Il est aussi possible d’avoir une combinaison d’incontinence d’urgence et de stress que l’on nomme incontinence mixte.

Alors quoi faire?

Il ne faut pas sous-estimer l’impact de l’incontinence urinaire et il faut traiter les symptômes rapidement. Une étude scientifique rapporte qu’après 12 mois post-chirurgie de la prostate, les pourcentages de résorption de symptômes d’incontinence atteignent un plateau. Vous pouvez commencer dès maintenant à faire des exercices de Kegel pour renforcer votre plancher pelvien si vous souffrez d’incontinence urinaire de stress. Pour vous assurer de bien faire la contraction du plancher pelvien, vous pouvez regarder votre pénis : il doit se resserrer et légèrement bouger. Votre anus devrait normalement se contracter en même temps. Il est aussi recommandé de consulter en rééducation périnéale pour optimiser votre progression. 

Il existe aussi des médicaments pour diminuer l’incontinence. Ils sont surtout efficaces pour l’incontinence d’urgence. Si la médication et la rééducation périnéale n’aident pas à amoindrir les symptômes urinaires, il est possible de recourir à une chirurgie.

Deux types de chirurgies sont utilisées pour réduire l’incontinence. Lorsque les pertes sont légères à modérées, il est possible d’installer des bandelettes sous-urétrales. L’installation d’un sphincter artificiel sera retenue pour l’incontinence urinaire sévère et reste à présent la technique la plus reconnue mondialement pour traiter l’incontinence. Cependant, cette technique est très invasive, coûteuse et requiert la manipulation d’une pompe située dans le scrotum pour activer la miction.

On parle déjà peu d’incontinence et encore moins d’incontinence chez les hommes. Pourtant, jusqu’à 57% des hommes ayant subi une chirurgie de la prostate souffrent d’incontinence urinaire. Il est important que vous sachiez, messieurs, que vous n’êtes pas seuls et que des ressources existent pour vous aider à contrôler les symptômes d’incontinence, qu’ils soient légers ou sévères. N’hésitez pas à consulter en rééducation périnéale pour un traitement conservateur ou être référé en urologie ou en médecine pour toutes autres options.

Références

Ayeleke RO, Hay-Smith EJ, Omar MI. Pelvic floor muscle training added to another active treatment versus the same active treatment alone for urinary incontinence in women. Cochrane Database Syst Rev. 2015;2015(11):CD010551. Published 2015 Nov 3. doi:10.1002/14651858.CD010551.pub3

Bernardes MFVG, Chagas SC, Izidoro LCR, Veloso DFM, Chianca TCM, Mata LRFPD. Impact of urinary incontinence on the quality of life of individuals undergoing radical prostatectomy [published correction appears in Rev Lat Am Enfermagem. 2019 Dec 05;27:e3244]. Rev Lat Am Enfermagem. 2019;27:e3131. Published 2019 Mar 10. doi:10.1590/1518-8345.2757.3131

Chung E, Katz DJ, Love C. Adult male stress and urge urinary incontinence - A review of pathophysiology and treatment strategies for voiding dysfunction in men. Aust Fam Physician. 2017;46(9):661‐666

Constable L, Cotterill N, Cooper D, et al. Male synthetic sling versus artificial urinary sphincter trial for men with urodynamic stress incontinence after prostate surgery (MASTER): study protocol for a randomised controlled trial. Trials. 2018;19(1):131. Published 2018 Feb 21. doi:10.1186/s13063-018-2501-2

Haglind E, Carlsson S, Stranne J, et al. Urinary Incontinence and Erectile Dysfunction After Robotic Versus Open Radical Prostatectomy: A Prospective, Controlled, Nonrandomised Trial. Eur Urol. 2015;68(2):216‐225. doi:10.1016/j.eururo.2015.02.029

Strączyńska A, Weber-Rajek M, Strojek K, et al. The Impact Of Pelvic Floor Muscle Training On Urinary Incontinence In Men After Radical Prostatectomy (RP) - A Systematic Review. Clin Interv Aging. 2019;14:1997‐2005. Published 2019 Nov 12. doi:10.2147/CIA.S228222

Trouvez une clinique

Cliquez sur votre région

Ontario 1 Clinique Open

Voir toutes les cliniques sur une carte Voir toutes les cliniques sur une carte