Prendre un rendez-vous

KinatexPrise en charge des commotions cérébrales

Prise en charge des commotions cérébrales

La commotion cérébrale est une blessure invisible causée par un coup direct à la tête ou un impact à toute autre partie du corps qui transmet une force à la tête. Aussi appelée TCCL (traumatisme craniocérébral léger), la commotion affecte momentanément le fonctionnement du cerveau, avec des manifestations différentes d’un individu à l’autre. La commotion cérébrale chez les athlètes fait l’objet d’une attention particulière, mais elle se produit aussi hors des contextes sportifs (chutes, accidents de voiture, accidents de travail) et touche les enfants, les adolescents et les adultes.

La commotion cérébrale ne laisse pas de trace visible sur les imageries utilisées communément (radiographie, IRM ou SCAN). L’ensemble des signes et symptômes et l’examen clinique permettent au médecin de poser le diagnostic de commotion. La commotion cérébrale produit à une gamme de signes et symptômes cliniques qui peuvent impliquer ou non une perte de conscience et que l’on regroupe en 4 catégories.

LES DRAPEAUX ROUGES (À SURVEILLER SUIVANT UN COUP (DIRECT OU INDIRECT) À LA TÊTE: 

CONSULTATION À L’URGENCE IMMÉDIATE!

  1. Maux de tête intenses ou dont l’intensité augmente
  2. Faiblesse des bras ou des jambes
  3. Vision double
  4. Vomissements répétés ou convulsion
  5. Perte de conscience prolongée, détérioration de l’état de conscience ou comportements inhabituels

VOUS SOUPÇONNEZ UNE COMMOTION? VOICI CE QU’IL FAUT FAIRE

DÉTECTER – RETIRER – AVISER – SURVEILLER
Les premiers 24-48 heures sont critiques : la condition doit être surveillée pour s’assurer d’une bonne prise en charge en cas de détérioration ou de lésion plus sérieuse (saignement cérébral par
exemple). Les parents, coachs, professeurs doivent être avisés dès qu’une commotion est soupçonnée.

CONSULTER UN MÉDECIN OU UN PROFESSIONNEL DE LA SANTÉ EXPERT EN COMMOTION
La commotion récupère de façon séquentielle. Être bien guidé, savoir quoi faire à quel moment peut être déterminant dans la guérison.

REPOS RELATIF COGNITIF ET PHYSIQUE POUR 24-48H
Le cerveau a besoin d’une phase initiale de repos où les activités cognitives et physiques seront guidées par les symptômes. Durant cette phase, évitez / réduisez au minimum le temps passé
devant les écrans (téléphones, tablettes, ordinateurs et télé). Au besoin, diminuez la luminosité ou le contraste et réduire la lumière bleue des écrans.

FAVORISER LE SOMMEIL

Le sommeil est primordial ! Des heures de sommeil régulières et un environnement calme et propice améliorent la récupération.

PLAN DE TRAITEMENT

Un plan de traitement efficace permettra un retour graduel vers les activités cognitives et physiques. Basé sur les dernières données probantes, la prise en charge doit inclure les éléments suivants :

1. L’ÉDUCATION ET CONSEILS
Mettre en place les meilleures stratégies de récupération et rassurer sur les symptômes cognitifs et affectifs.
Encadrer le retour au travail / aux apprentissages / aux activités sportives.

2. LA THÉRAPIE MANUELLE ORTHOPÉDIQUE
Plusieurs des symptômes de commotions, tels que les maux de tête, les étourdissements, les pertes d’équilibre peuvent être attribués à des dysfonctions au niveau du cou.
La thérapie manuelle peut traiter efficacement ces symptômes.

3. LA RÉÉDUCATION DU SYSTÈME VESTIBULAIRE ET VISUEL
Les étourdissements suite à une commotion cérébrale peuvent être en lien avec des dysfonctions du système visuel, des récepteurs au niveau du cou ou du système vestibulaire dans l’oreille interne. Une évaluation adéquate assure un traitement optimal de ces symptômes.

4. LA THÉRAPIE PAR L’EXERCICE
Le flot sanguin cérébral peut être affecté après une commotion. Un retour progressif à l’activité physique et cardio-vasculaire favorise la circulation sanguine du cerveau tout en permettant d’améliorer la force, l’endurance et la coordination. Un programme d’exercices supervisés et personnalisés permet un retour sécuritaire vers l’activité physique.

5. LA NUTRITION, L’HYDRATATION ET LA MÉDICATION
Un processus inflammatoire est présent suite à une commotion cérébrale de même que certains changements au niveau métabolique. Ces phénomènes peuvent affecter le niveau d’énergie. Une alimentation saine et variée facilitera la récupération.
Un manque d’hydratation peut être à l’origine de maux de tête, fatigue, difficulté de concentration… des symptômes similaires à ceux provoqués par les commotions.
La prise de médication doit être soigneusement discutée avec le médecin traitant et le pharmacien (même s’il s’agit d’une médication antérieure à la blessure).

Dans la majorité des cas, la commotion cérébrale connaîtra une évolution favorable dans un délai de 7 à 10 jours. Par contre, si les symptômes persistent au-delà des temps de récupération habituels, ils peuvent avoir un impact considérable sur votre quotidien. N’hésitez pas à consultez nos physiothérapeutes experts en commotion afin de mettre sur pied le plan de traitement le plus efficace. Nous travaillerons en étroite collaboration avec les professionnels de la santé ayant les meilleurs outils pour répondre à vos besoins spécifiques (médecin, ergothérapeute, kinésiologue, acupuncteur, ostéopathe, neuropsychologue, nutritionniste).

 

Prise en charge recommandée pour: 

  • Les personnes ayant reçu un diagnostic / ou présentant des symptômes de commotion (incluant les athlètes de tous niveaux)
  • Les personnes souhaitant prévenir les commotions cérébrales (contexte sportif, travail physique, commotions antérieures)
  • Les personnes présentant des symptômes de commotion suite à un accident de voiture (SAAQ) ou un accident de travail (CNESST)
  • Les personnes présentant des symptômes persistants suite à une ou plusieurs commotion(s) cérébrale(s)

Le physiothérapeute expert dans la prise en charge des commotions cérébrales entouré de l’équipe multidisciplinaire saura vous guider et vous encadrer dans la reprise de vos activités physiques, vos apprentissages, votre travail.

Votre vie active, On en prend soin!

 

Liens utiles

Ce service est offert dans ces cliniques :

Région de la Montérégie