Prendre un rendez-vous

Vos classiques du temps des Fêtes, #onenprendsoin

2019/12/20 Accueil Éducation et conseils

Entrevue avec les thérapeutes Kinatex qui suivent les danseurs des Grands Ballets Canadiens de Montréal pendant le spectacle Casse-Noisette tout le mois de décembre.

Vos classiques du temps des Fêtes, #onenprendsoin

Depuis plus de 50 ans, le spectacle Casse-Noisette des Grands Ballets Canadiens de Montréal ravit les yeux des petits comme des grands.

Kinatex est fier d’accompagner les danseurs en spectacle afin que Clara, le prince Casse-Noisette et tous les autres personnages des merveilleux univers du Roi des bonbons puissent faire vivre cette expérience unique pendant le temps des Fêtes.

Entrevue avec les thérapeutes Rana Lamy (Kinatex Rockland et Côte-Vertu), Laurence Lessard-Jean (Kinatex Rockland), François Morin (Kinatex Complexe Desjardins) et Jonathan Semeteys-Ladouceur (Kinatex Centre-Ville).

En quoi consiste votre travail auprès des Grands Ballets Canadiens?

Nous agissons principalement comme thérapeutes avant, pendant et après les spectacles. Nous aidons les danseurs à prévenir les blessures, nous sommes prêts à intervenir pendant la prestation s’ils se blessent et nous leur donnons des conseils afin qu’ils puissent reprendre leurs activités sur-le-champ ou le plus rapidement possible. Rana agit également comme coordonnatrice médicale. Elle s’occupe donc de la liaison entre le médecin, l’administration et les danseurs en plus de faire l’inventaire et les commandes de fournitures médicales, de recruter des médecins, de gérer les conflits, etc.

Offrez-vous plus qu’un soutien thérapeutique?

Oui. Nous aidons les danseurs dans la gestion du stress de performance et nous les aidons à reconnaître la limite de la douleur jusqu’à laquelle ils peuvent pousser.

Une consultation avec nous est non seulement source de discussions professionnelles concernant la fonction du corps et les plans pour l’améliorer, mais également une occasion de relativiser les craintes et de détendre l’atmosphère en situations stressantes. Aller en physio, bien que faisant partie du travail des danseurs, ce doit être une pause dans la journée et, espérons-le, un sourire énergisant!

Laurence Lessard-Jean

Physiothérapeute, Université de Montréal, 2012

Kinatex Rockland et L’École Supérieure de Ballet du Québec

Tournées : Montréal et à Québec

Jonathan S.-Ladouceur

Physiothérapeute, McGill, 2003

Kinatex Centre-Ville, les GBC, École de danse contemporaine, l’ESBQ

Tournées : Europe & Canada

Quelles sont les blessures les plus fréquentes chez les danseurs de ballet que vous traitez?

Les blessures les plus fréquentes sont :

  • Les blessures aux pieds, les entorses et les tendinites
  • Les blessures aux hanches et au bassin, déchirures du labrum
  • Les fractures de stress
  • Les blessures traumatiques et de surutilisation, notamment des membres inférieurs et de la colonne vertébrale

À quoi ressemble une journée type avec l’équipe?

Lors des journées de spectacle, nous arrivons sur place une heure avant les danseurs afin de préparer la salle de physio. Puis, nous suivons l’horaire de traitements établi, tout en évaluant les cas selon les priorités de performance. Nous sommes présents pendant les répétitions et les pratiques ainsi que pendant le spectacle.

Nous devons également gérer les « surprises » pendant la journée et constamment être en mode multitâche.

Est-ce que les danseurs suivent bien vos recommandations?

Trust but verify 😉.

Mais soyons honnêtes, les danseurs sont des professionnels dévoués qui font attention à eux et reconnaissent l’importance d’un entraînement adéquat pour des performances optimales et assurer une longévité dans leur passion. Leur corps est leur outil de travail. Ils ont, en général, une très bonne conscience corporelle ce qui facilite la tâche lorsqu’il faut leur montrer des exercices ou lorsqu’ils doivent appliquer nos recommandations.

Rana Lamy

Physiothérapeute, rééducation périnéale et méthode Pilates

Kinatex Rockland et Kinatex Côte-Vertu, les GBC, l’ESBQ et les BJM

Tournées : Europe, Canada, Égypte, Israël et Colombie

François Morin

Physiothérapeute, Université McGill, 2007

Kinatex Complexe Desjardins et les GBC

Tournées : Montréal, Winnipeg, Québec, Victoria/Nanaimo et Barcelona

Avez-vous eu à vous perfectionner ou à faire des formations spécifiques pour devenir l’un des thérapeutes de l’équipe?

Laurence : Je pense plus que c’est l’expérience de travailler avec des danseurs qui est la meilleure formation, car ce n’est pas une clientèle ordinaire. Il faut un toucher très développé et parfois pouvoir aller sur des pistes non conventionnelles. La phrase Think outside the box s’applique bien ici.

François : Les cours qui touchent à la thérapie manuelle et au contrôle moteur sont des atouts, savoir intervenir en situation urgente et prioriser les interventions selon le moment, la présentation clinique et les délais parfois courts relèvent également de l’expérience et de la connaissance des danseurs!

Quels apprentissages avez-vous acquis en travaillant avec les danseurs?

François : Lire entre les lignes et comprendre la biomécanique artistique pour faire les liens appropriés entre les symptômes et les vraies sources des limitations.

Rana : J’ai développé une admiration sans pareille pour la passion des danseurs et leur capacité à pousser le corps et à continuer de se surpasser, jour après jour. J’ai un grand respect pour les carrières qui demandent beaucoup de discipline et de détermination de la part du professionnel. C’est facile d’oublier cet aspect lorsqu’on est spectateur.

Quel est le plus grand défi auquel vous faites face lors de votre travail auprès des Grands Ballets?

Rana : Gérer les attentes des danseurs et de l’administration en tenant compte du temps de guérison des blessures. On s’attend à un retour très rapide sur scène, mais les exigences sur le corps sont extrêmes.

François : Connaître chaque danseur, ses antécédents, ses rôles dans les spectacles, ses préférences, etc.

Laurence : Travailler avec des professionnels, la danse est leur métier, leur gagne-pain. Une journée de plus ou moins dans la réadaptation peut faire la différence. On doit essayer de composer avec les blessures pour qu’ils puissent continuer de danser. Il y a un peu plus de pression, mais c’est ce qui rend le travail intéressant.

Vivez la magie Casse-Noisette

Casse-Noisette est présenté jusqu’au 30 décembre 2019, à la salle Wilfrid-Pelletier de la Place des Arts à Montréal.

Acheter des billets

Couverture d'événements sportifs

Kinatex Sports Physio se soucie de la récupération rapide de tous les athlètes de tous les niveaux.  C’est pourquoi, lors d’événement, chaque athlète bénéficie d’un accès prioritaire à ses services offerts en clinique.

Découvrir le service