Trouvez une clinique

COMMENT SE DÉROULE UNE PREMIÈRE RENCONTRE EN ACUPUNCTURE?

2016/04/07 Accueil Éducation et conseils

COMMENT SE DÉROULE UNE PREMIÈRE RENCONTRE EN ACUPUNCTURE?

Je n’ai jamais consulté en ACUPUNCTURE, comment se déroule la 1ère rencontre?

Traditionnellement, une première consultation débute par un entretien avec l’acupuncteur. C’est à ce moment que le patient explique la raison pour laquelle il consulte et les répercussions que cela crée dans sa vie. Pour l’acupuncteur, c’est aussi le moment d’évaluer l’état énergétique du patient, ce qui permet ensuite d’établir un plan de traitement personnalisé.

Pour arriver à établir une évaluation énergétique précise, la médecine chinoise fait passer le patient par un examen approfondi que l’on appelle les quatre temps de l’examen. Ce sont l’observation, l’audition et l’olfaction, l’interrogatoire et la palpation. Ces quatre étapes se chevauchent souvent lors de la consultation, il se s’agit donc pas de quatre « temps », mais plutôt de quatre « aspects ». L’évaluation énergétique se précise durant l’entretien, cependant elle débute dès le premier contact avec le patient alors même qu’il est dans la salle d’attente.

L’observation a pour but de noter les signes visibles chez le patient. L’acupuncteur observe d’abord les aspects généraux tels que la démarche, la morphologie, la façon de bouger, le maintien etla vitalité. Il passe ensuite aux détails plus spécifiques tels que le teint, les yeux, les ongles, les cheveux et la peau à la recherche d’anomalies. L’acupuncteur s’intéressera particulièrement à la langue, car celle-ci révèle beaucoup de renseignements sur l’état véritable du patient.

L’audition et l’olfaction se concentrent d’une part sur la voix et la respiration du patient et, d’autre part, sur les odeurs dégagées telles que l’haleine ou l’odeur corporelle. La voix, en regard de sa force, son timbre et sa portée, renseigne sur l’état du Qi (énergie) en général, mais aussi sur le Shen (Esprit), car l’acupuncteur est aussi attentif à la cohérence du discours. L’acupuncteur évalue la vitesse et l’amplitude respiratoire (ce qui rejoint l’observation) et est à l’écoute de toutes anomalies telles que sifflements, toux ou hoquet. Même si l’olfaction est traditionnellement mentionnée, il faut préciser qu’elle est maintenant assez brève, l’hygiène des sociétés actuelles s’étant chargées de diminuer sa portée clinique.

L’interrogatoire est la partie de l’évaluation qui permet d’obtenir des informations subjectives provenant du patient. Il est traditionnellement basé sur dix domaines de questionnement comme la soif, la digestion, le sommeil, la transpiration, la douleur et la sensation de chaud ou de froid. Lors de cette étape, l’acupuncteur pose des questions détaillées sur chaque aspect évoqué par le patient. Par exemple, si un patient se plaint de maux de tête, l’acupuncteur voudra savoir depuis quand, dans quelles circonstances, à quel moment de la journée, l’évolution dans le temps, la localisation, l’intensité, ce qui améliore, ce qui aggrave, etc. Tout l’art de l’interrogatoire repose sur le fait de trouver le juste milieu entre des questions trop ouvertes ou trop dirigées.

Dernière partie de l’examen, la palpation se fait réellement à la fin de l’entretien, bien qu’elle puisse aussi chevaucher les autres aspects. La prise des pouls radiaux est le domaine principal de la palpation, mais celle-ci peut aussi inclure, selon les cas, la palpation des méridiens, de l’abdomen ou de différentes parties du corps. Lors de ces dernières, l’acupuncteur prend des renseignements tactiles sur la température, la texture et le degré d’humidité de la peau, mais recherche aussi des anomalies telles que des masses ou des nodules sousla peau. La prise des pouls, quant à elle, est littéralement un art demandant un grand niveau d’expertise et de sensibilité tactile. L’état général du patient, mais aussi de chaque organe, se reflète dans le pouls. L’acupuncteur évalue, entre autres, la vitesse, le rythme, la forme, la largeur et la force du pouls pour en arriver à choisir, parmi les 28 qualités du pouls reconnues par la médecine chinoise, celle ou celles qui s’appliquent au patient.

Après toutes ces étapes, c’est-à-dire seulement quelques dizaines de minutes après le début de l’entretien, l’acupuncteur arrive à faire l’évaluation énergétique du patient. Celle-ci peut se faire en deux volets : un spécifique à la raison de consultation et l’autre sur l’état général du patient. Ce n’est qu’à partir de ce moment qu’une prescription de points sera élaborée et que le traitement sera donné au patient.

Références

Étienne Simard, ac.
Acupuncteur Kinatex Centre-Ville

Nos services

Acupuncture