Trouvez une clinique

KinatexLa dysfonction sacro-iliaque : Comment la reconnaitre ?

La dysfonction sacro-iliaque : Comment la reconnaitre ?
  • Publié le mardi 27 mars 2018

La dysfonction sacro-iliaque : Comment la reconnaitre ?

Saviez-vous que …

22% des lombalgies chroniques sont d’origine sacro-iliaque.

… chez les femmes enceintes, la proportion est de 50%.

… la dysfonction sacro-iliaque survient souvent suite à un traumatisme tel une chute sur les fesses ou la réception d’un saut.

Les articulations sacro-iliaques font partie de la ceinture pelvienne plus communément appelé le bassin. Ces articulations sont formées de l’union du sacrum et des deux os iliaques. De forts ligaments et plusieurs muscles s’attachent de part et d’autre de ces structures osseuses afin d’en assurer la stabilité. Les articulations sacro-iliaques supportent le poids du corps, protègent les viscères et permettent des mouvements harmonieux entre le tronc et les membres inférieurs.

Comment reconnaître une dysfonction sacro-iliaque ?

Les douleurs d’origine sacro-iliaque peuvent être ressenties localement, à l’aine, la hanche ou la face postérieure de la cuisse de façon unilatérale. On classe les dysfonctions sacro-iliaques en trois groupes :

  1. Arthrite sacro-iliaque

La douleur sera augmentée à la marche et dans les activités impliquant des sauts. L’extension sera le mouvement le plus douloureux tandis que la flexion sera moins symptomatique.

  1. Hypomobilité

L’hypomobilité est caractérisée par une limitation du mouvement disponible à l’articulation. L’apparition des symptômes peut être insidieuse ou traumatique. Une chute sur les fesses, un mouvement brusque en torsion ou un accident de voiture peuvent causer une fixation articulaire. La douleur sera augmentée par la marche, les changements de position et les positions statiques prolongées.

  1. Hypermobilité

La douleur peut survenir suite à un traumatisme ou des microtraumatismes répétés. L’hypermobilité peut également être secondaire à des changements hormonaux qui se produisent dès la 12e semaine de grossesse. Les symptômes seront accentués par la flexion antérieure, les changements de position, la marche rapide ou le soulèvement de charges. On rapportera fréquemment des craquements au niveau de l’articulation sacro-iliaque ou de la symphyse pubienne.

La douleur affectant l’articulation sacro-iliaque est souvent attribuable aux structures qui l’entourent. Les dysfonctions de la colonne lombaire, de la hanche et des membres inférieurs peuvent influencer grandement la biomécanique de cette articulation. Dans tous les cas, une évaluation rigoureuse en physiothérapie s’impose afin d’identifier rapidement toutes les structures pouvant affecter la région sacro-iliaque. Au plaisir de travailler avec vous !

L’Équipe Kinatex Sports Physio

Services associés



Kinatex Saint-Vallier