Grossesse : Démystifions la diastase des grands droits de l’abdomen

2021/04/12 Accueil Éducation et conseils

Grossesse : Démystifions la diastase des grands droits de l’abdomen
Myriam Blais-Denis Myriam Blais-Denis Physiothérapeute

La grossesse amène son lot de changements au niveau du corps des femmes et plusieurs d’entre elles se questionnent sur ce qui est normal et ce qui ne l’est pas. Certaines entendent parler de la diastase pendant leur suivi de grossesse ou bien après l’accouchement alors que d’autres en entendront parler lors de grossesses subséquentes ou bien des années plus tard.

La diastase peut avoir des conséquences diverses, notamment sur la fonction musculo-squelettique (force et endurance des abdominaux, stabilité du dos et du bassin). Il est donc important de savoir la prévenir, la reconnaître et surtout de bien la prendre en charge, afin d’en favoriser la récupération.

Qu’est-ce que la diastase et comment la reconnaître ?

Afin de mieux comprendre ce qu’est la diastase, il faut d’abord connaître l’anatomie des muscles abdominaux. Les abdominaux sont constitués de quatre muscles distincts, qui ont chacun une fonction différente. Ceux-ci sont les muscles transverse de l’abdomen (le plus profond), oblique interne et oblique externe ainsi que grands droits de l’abdomen (le muscle du « six-pack »).  Tous ces muscles ont des attaches au niveau de la ligne blanche, une bande de tissu fibreux qui s’étend sur toute la longueur de l’abdomen, du sternum au pubis.

diastase grands droits

Pendant la grossesse, l’augmentation de certaines hormones, comme la relaxine, accentue la souplesse de la ligne blanche afin de permettre l’expansion de l’abdomen. Les grands droits s’écarteront de plus en plus afin d’accommoder l’expansion de l’utérus.  La diastase se définit comme l’écartement des grands droits de l’abdomen.

 

diatase des grands droits 

Il n’y a actuellement pas de consensus sur ce qui est considéré anormal. Cliniquement, on considère souvent que la diastase est anormale lorsque l’écart entre les grands droits excède deux ou trois doigts, au-dessus ou sous le nombril. D’autres mesures plus standardisées peuvent être utilisées, par exemple l’écart en millimètres entre les grands droits, mesuré à l’échographie ou avec un caliper (instrument gradué qui coulisse pour obtenir une mesure entre les grands droits). Ces mesures sont plus utilisées pour la recherche ou dans un contexte médical.

L’autre aspect à évaluer avec la diastase est la tension générée dans la ligne blanche, puisque c’est celle-ci qui transmet la force au niveau des abdominaux et qui résiste à l’augmentation de pression de l’abdomen La tension sera mesurée en palpant la ligne blanche au repos et à l’effort.  S’il y a une diminution de tension et une profondeur anormale malgré un écart inférieur à deux doigts, on considérera tout de même qu’il y a diastase, puisque la ligne blanche n’a pas une fonction optimale.  À l’inverse, une femme pourra avoir un écart légèrement supérieur à la normale et quand même être fonctionnelle si la ligne blanche a une bonne tension à l’effort.

💡Selon une étude5, la diastase serait présente chez 100% des femmes au troisième trimestre. Il est difficile d’évaluer la prévalence de cette condition, puisque les critères diagnostics utilisés sont très variables.

Chez la femme enceinte ou en post-partum, l’écart entre les grands droits et la faiblesse de la ligne blanche peuvent causer un bombement en forme de dôme au centre de l’abdomen. Vous pourriez apercevoir le bombement par exemple lors des redressements assis et autres exercices pour les abdominaux, en vous relevant du lit ou d’une position affaissée ou en soulevant un enfant.

La diastase amène également des changements esthétiques au niveau de l’abdomen. L’écart entre les grands droits peut être visible chez certaines femmes.

Quel impact cela peut-il avoir sur le corps et la fonction?

Bien qu’elle puisse paraître anodine, la diastase peut avoir de nombreux impacts sur la fonction du corps, puisque les abdominaux et autres muscles du tronc jouent un rôle important au niveau de la mobilité et de la stabilité du tronc. Ils sont également impliqués dans la respiration, en plus de contribuer au soutien du contenu abdominal2,6. Bien qu’elles n’en soient pas les causes exclusives, la diastase ainsi que la faiblesse de la ligne blanche peuvent contribuer à certains problèmes, notamment :

  • Sévérité des douleurs lombaires1
  • Faiblesse au niveau des abdominaux1, ce qui pourrait entraîner des difficultés lors des activités quotidiennes ou activités sportives
  • Conséquences esthétiques au niveau de l’abdomen
  • Impact sur la perception et satisfaction de l’image corporelle
  • Inconfort/douleur abdominale
  • Diminution de la qualité de vie

Est-ce possible d’éviter la diastase?

Peu de facteurs de risque significatifs ont été formellement identifiés en ce qui concerne l’apparition de la diastase. Le nombre de grossesses pourrait être un facteur, ainsi que le soulèvement de charge répété pendant la grossesse, comme prendre soin d’un enfant en bas âge 2,7. Les évidences sont contradictoires en ce qui concerne le risque associé à la prise de poids et à un IMC élevé 2.

Les experts s’entendent sur le fait qu’il est nécessaire de minimiser les activités qui causent un bombement au niveau de la ligne blanche, tant pendant la grossesse qu’après, afin de favoriser une bonne évolution de la diastase 4. Parmi les activités qui peuvent causer ce bombement, il y a notamment les exercices de redressement assis (crunch, soulèvement des jambes couché sur le dos) ainsi que se relever du lit sans passer par la position de côté ou se relever d’une position assise affaissée. Il sera donc important de porter attention à la présence d’un tel bombement dans vos activités quotidiennes et de les modifier au besoin.  

Alors, sur quels aspects est-il possible d’intervenir afin de prévenir et favoriser la récupération de la diastase?

Lors d’une rencontre pré-accouchement en physiothérapie périnéale, votre physiothérapeute pourra vous enseigner des techniques qui minimisent l’écartement des grands droits de l’abdomen et vous donner divers conseils concernant la pratique de vos activités, afin de diminuer le stress sur les abdominaux; diminuer la pression intra-abdominale.

exercices, grossesse

Par exemple, elle pourra vous présenter les exercices d’abdominaux qui sont sécuritaires à continuer pendant la grossesse et adapter vos entraînements. De plus, elle pourra vous enseigner les exercices à entreprendre post-accouchement, avant la rencontre de suivi en physiothérapie.

Lors du suivi post-accouchement, à partir de six semaines, votre physiothérapeute évaluera la présence ou non d’une diastase et pourra vous prescrire des exercices adaptés à votre condition. Voici un aperçu des conseils, techniques et exercices qui pourraient être utilisés :

  • Exercices de recrutement du muscle transverse de l’abdomen
  • Gestion de la pression abdominale
  • Techniques de soulèvement de charge
  • Exercices d’assouplissement
  • Techniques de relâchement des muscles et des fascias
  • Relâchement du diaphragme
  • Taping proprioceptif
  • Exercices de renforcement spécifique et endurance des abdominaux
  • Exercices de respiration
  • Exercices de renforcement du plancher pelvien
  • Conseils sur la reprise de l’activité physique

À quoi s’attendre concernant l’évolution de la diastase?

Après l’accouchement, il se produit normalement un certain resserrement au niveau de la ligne blanche. Il a été démontré qu’une guérison tissulaire se produit jusqu’à six à huit semaines post-partum, avec une diminution de la distance entre les grands droits 3,5.

👉 La prévalence de la diastase, à six semaines post-partum serait de 52%. Elle diminuerait à 39% à six mois post accouchement 5 et serait présente chez environ 33% des femmes à un an post-partum 7

La littérature est controversée en ce qui concerne les effets des différents exercices sur la diastase. L’exercice physique général avant et après la grossesse pourrait réduire la prévalence de la diastase de 35% et favoriser son évolution 2.

Les experts s’entendent sur le fait que la prise en charge de la diastase devrait être multifactorielle et que l’objectif poursuivi ne devrait pas viser seulement la fermeture des grands droits mais davantage la fonction du tronc. Il faut également favoriser le bon recrutement des abdominaux profonds et la mise en tension de la ligne blanche. Ils considèrent également que d’autres aspects comme la posture, la respiration et la fonction du plancher pelvien devraient être abordées pour la prise en charge optimale de la diastase 4.

Une consultation en physiothérapie périnéale vous permettra de dépister cette problématique et d’améliorer votre condition. Chez Kinatex, votre physiothérapeute experte en santé de la femme vous outillera afin de bien prendre en charge votre condition.

Références

[:fr]1. Benjamin, D. R., Frawley, H. C., Shields, N., van de Water, A. T. M., & Taylor, N. F. (2019). Relationship between diastasis of the rectus abdominis muscle (DRAM) and musculoskeletal dysfunctions, pain and quality of life: a systematic review. Physiotherapy, 105(1), 24-34. https://doi.org/10.1016/j.physio.2018.07.002 2. Benjamin, D. R., van de Water, A. T., & Peiris, C. L. (2014). Effects of exercise on diastasis of the rectus abdominis muscle in the antenatal and postnatal periods: a systematic review. Physiotherapy, 100(1), 1-8. https://doi.org/10.1016/j.physio.2013.08.005 3. Coldron, Y., Stokes, M. J., Newham, D. J., & Cook, K. (2008). Postpartum characteristics of rectus abdominis on ultrasound imaging. Man Ther, 13(2), 112-121. https://doi.org/10.1016/j.math.2006.10.001 4. Dufour, S., Bernard, S., Murray-Davis, B., & Graham, N. (2019). Establishing Expert-Based Recommendations for the Conservative Management of Pregnancy-Related Diastasis Rectus Abdominis: A Delphi Consensus Study. Journal of Womenʼs Health Physical Therapy, 43, 1. https://doi.org/10.1097/JWH.0000000000000130 5. Fernandes da Mota, P. G., Pascoal, A. G., Carita, A. I., & Bø, K. (2015). Prevalence and risk factors of diastasis recti abdominis from late pregnancy to 6 months postpartum, and relationship with lumbo-pelvic pain. Man Ther, 20(1), 200-205. https://doi.org/10.1016/j.math.2014.09.002 6. Lee, D. G., Lee, L. J., & McLaughlin, L. (2008). Stability, continence and breathing: the role of fascia following pregnancy and delivery. J Bodyw Mov Ther, 12(4), 333-348. https://doi.org/10.1016/j.jbmt.2008.05.003 7. Sperstad, J. B., Tennfjord, M. K., Hilde, G., Ellström-Engh, M., & Bø, K. (2016). Diastasis recti abdominis during pregnancy and 12 months after childbirth: prevalence, risk factors and report of lumbopelvic pain. Br J Sports Med, 50(17), 1092-1096. https://doi.org/10.1136/bjsports-2016-096065[:]

Trouvez une clinique

Cliquez sur votre région

Voir toutes les cliniques sur une carte Voir toutes les cliniques sur une carte