Trouvez une clinique

KinatexPrévenir les blessures en course à pied

Prévenir les blessures en course à pied
  • Publié le lundi 16 octobre 2017

Prévenir les blessures en course à pied

La popularité de la course à pied ne cesse de grandir au Québec. C’est un sport qui a énormément de bienfaits sur la santé physique et mentale en plus d’être très accessible. Il faut toutefois garder en tête que la course à pied, comme plusieurs autres sports, engendre des stress mécaniques répétés au niveau du corps (cartilage, os, tendon, muscle…). En effet, courir pendant 30 minutes équivaut grossièrement à 2700 sauts sur une jambe! Ce n’est donc pas étonnant que près de la moitié des coureurs se blessent, bien souvent en en faisant trop, trop vite.

Il faut savoir que le corps humain a une capacité d’adaptation aux stress mécaniques qui lui sont imposés. Et heureusement, car c’est, entre autres, ce qui nous permet d’augmenter nos performances sportives. Il s’agit donc d’appliquer du stress mécanique de façon progressive au corps pour lui fournir le temps nécessaire de créer des adaptations capables de soutenir l’entraînement. Si le stress mécanique appliqué n’est toutefois pas bien dosé, le coureur est susceptible de dépasser sa capacité d’adaptation, ce qui le situe alors dans une zone rouge, où le corps, n’ayant pas le temps de s’adapter, créera de la dégénérescence. C’est dans cette zone que les blessures se créent, et où elles sont entretenues, jusqu’au point de restreindre le coureur de poursuivre son entraînement.

Concrètement, voici trois indices que vous vous entrainez dans la zone rouge :

  1. Vous avez de l’inconfort ou de la douleur lors de votre entraînement.
  2. Vous avez de la douleur après avoir terminé votre entraînement.
  3. Vous avez des raideurs et/ou douleurs le lendemain de votre entraînement.

Si vous expérimentez un seul de ces trois symptômes, votre risque de blessure est susceptible d’augmenter. Dans ce contexte, il est possible de prendre quelques jours de repos pour permettre au corps de récupérer, de fractionner l’entraînement à la course par des minutes de marche ou de diminuer le volume d’entraînement. Dans l’éventualité où la gestion des symptômes n’est pas contrôlée par ces conseils, il est suggéré de consulter un de nos physiothérapeutes ayant une expertise en course à pied chez Kinatex Sports Physio pour obtenir une évaluation de votre condition et de votre technique de course.

 



Kinatex Saint-Mathieu-de-Beloeil