IMPORTANT : Nous sommes ouverts et toujours là pour vous! Détails

Grossesse: 5 règles d’or pour un entraînement sécuritaire

2020/09/22 Accueil Éducation et conseils

Grossesse: 5 règles d’or pour un entraînement sécuritaire
Natasha Godbout Natasha Godbout Thérapeute du Sport

L’un des plus grands soucis des femmes enceintes est la prise de poids.

Il est très important, pendant la grossesse, de prendre du poids de façon raisonnable afin de veiller à la santé de la maman et du bébé. Pour y arriver, les femmes vont se tourner vers la nutrition, leurs suivis prénataux et, pour plusieurs, vers l’entraînement. En tant que thérapeute sportive agrée et spécialiste de l’entraînement prénatal et postpartum, je sais que les femmes ont toutes sortes d’inquiétudes face à l’entraînement. Et avec raison!

Cet article a été créé afin de vous aider à choisir un type d’entraînement sécuritaire qu’il soit fait à la maison ou dans une salle d’entraînement. La période actuelle peut apporter un sentiment d’isolement lors de la grossesse, puisque les cours conventionnels tels que les cours prénataux ou d’aquaforme prénatale ne sont plus disponibles en personne.

J’espère que ces conseils vous offriront un support professionnel, et ce, pour n’importe quel type d’entraînement que vous choisirez.

Voici donc 5 règles d’or à suivre lors de votre grossesse.

1. Éviter les exercices de rotations

Pourquoi: La rotation peut limiter votre apport en oxygène ou celui de votre bébé.
Comment: Il ne faut pas que les épaules tournent dans un sens pendant que les hanches tournent dans l’autre.
Exemple : Le V-Sit avec rotation

2. Garder un rythme cardiaque sous les 140 battements/minutes

Pourquoi: Enceinte, votre rythme cardiaque est déjà plus haut d’environ 10 battements/minute. Le cœur de votre fœtus bat plus rapidement que le vôtre et il faut faire attention à l’hyperthermie de votre bébé : cela pourrait nuire à son bon développement.
Comment: Vous devez être capable de parler en même temps que votre entraînement.

3. Éviter les sauts

Pourquoi: Les sauts peuvent entraîner une pression excessive sur votre plancher pelvien et entraîner des prolapsus d’organes (ex.: descente de l’utérus ou du rectum) si vous ne contrôlez pas bien votre plancher pelvien.

4. Réduire le temps couché sur le dos à moins de 20 minutes

Surtout à partir de la 20e semaine.

Pourquoi: Dans cette position, le poids de l’utérus peut écraser l’un des principaux vaisseaux sanguins ce qui peut réduire l’apport en sang de votre bébé. Vous pourriez ressentir des étourdissements, des nausées ou des essoufflements.

Exemple: Exercice pour les abdominaux « dead bug »

5. Limiter le temps passé avec le ventre parallèle au sol

Surtout au 3e trimestre.

Pourquoi: Cette position augmente la pression sur la ligne blanche, un ligament reliant votre sternum à votre pubis. Ce stress supplémentaire peut augmenter vos chances de développer une diastase plus importante.
Exemple: Exercice d’extension de la hanche à 4 pattes

Trouvez une clinique

Cliquez sur votre région

Ontario 1 Clinique Open

Voir toutes les cliniques sur une carte Voir toutes les cliniques sur une carte