La réadaptation et le cancer du sein

2022/03/18 Accueil Éducation et conseils

La réadaptation et le cancer du sein

Par Phédavril Racine

Apprendre le diagnostic d’un cancer du sein, accepter ce diagnostic, vivre avec le cancer et vaincre le cancer du sein; la réadaptation en clinique privée peut vous accompagner sur ces différents aspects.

Mais quels sont ces aspects de la réadaptation?

cancer du sein et réhabilitation

Le conditionnement physique et mental

Vivre avec un cancer du sein est très demandant pour le corps et l’esprit. Il faut jongler avec la forte médication, les rendez-vous à répétition et ce, en plus de la routine quotidienne. Ce mode de vie est très fatigant sans oublier la perte de masse et de force musculaire.

Il est donc important dès le diagnostic, de maintenir ses acquis, c’est-à-dire, d’intégrer des séances hebdomadaires d’exercices et de méditation adaptées à votre condition. Il est prouvé que l’exercice favorise le système immunitaire, maintient la masse musculaire, aide à la respiration et surtout, augmente l’énergie.

La plupart des femmes vivant avec le cancer du sein trouvent difficile de se motiver après une journée difficile ou même ne savent pas quels exercices sont recommandées à leur situation. Par conséquent, se joindre à un cours de groupe ou privé avec un kinésiologue ou un thérapeute du sport aidera forcément à trouver cette motivation. Ces professionnels de la santé comprennent la biomécanique du corps humain et ses fonctions pour l’optimiser à la condition de l’individu. Ils pourront donc adapter le programme d’entraînement selon la condition et le parcours vers la rémission. Toutefois, il est toujours recommandé d’avoir le consentement de son médecin avant d’entamer un programme d’entraînement et ce, même avec un kinésiologue ou un thérapeute du sport.

Le rétablissement post-opératoire

Selon la société canadienne du cancer, la plupart des femmes atteintes du cancer du sein auront une chirurgie pour une des causes suivantes :

  • Enlever complètement la tumeur
  • Vérifier ou enlever les ganglions lymphatiques
  • Enlever un cancer récidiviste dans le sein – mastectomie
  • Reconstruire le sein

Après ce genre d’intervention, le corps de la femme peut réagir de différentes façons. La personne adoptera possiblement une posture plus fermée avec le dos arrondi et les épaules vers l’avant non seulement pour se protéger ou se cacher par la perte d’un ou des seins, mais aussi sera marquée par le poids du ou des seins en moins. La mobilité des articulations sera limitée également en raison des tensions musculaires et des tissus cicatriciels à la suite de la chirurgie.

Pour retrouver ces capacités physiques, un physiothérapeute ou un thérapeute du sport veillera à les récupérer à la suite d’une évaluation de l’état actuel en exécutant des tests physiques. Il fera de la thérapie manuelle pour la mobilité, déliera les cordons axillaires (cicatrices), améliora la flexibilité et la force musculaire avec des exercices ciblés à la condition. Il aidera éventuellement à transiger vers le kinésiologue ou le thérapeute du sport au moment opportun.

cancer du sein et réhabilitation

Le lymphœdème

Lors d’une intervention chirurgicale pour le retrait d’une tumeur, il est possible que le système lymphatique soit affecté. Ce dernier se situe entre la peau et les muscles en parallèle avec le système sanguin. Il est constitué de globules blancs et de lymphe pour évacuer les déchets et les bactéries du corps. Quand il est défaillant, le bras, le cou et/ou le torse peut être anormalement gonflés par rapport au côté non atteint. Nous appelons cette conséquente condition, le lymphœdème. Heureusement, nous pouvons bien le contrôler avec les drainages lymphatiques et les vêtements compressifs.

Un drainage lymphatique consiste effleurer le membre affecté pour stimuler le système lymphatique qui est ralenti. Un thérapeute en lymphœdème et préférablement un membre de l’Association québécoise en lymphœdème (AQL) est formé pour faire des drainages sur une base régulière. Ce type d’intervention en combinaison avec des bandages multicouches ou des vêtements compressifs pourront stabiliser au quotidien le lymphœdème excessif.

En général, le lymphothérapeute certifié collabore avec des orthésistes ou/et ajusteurs en soutien-gorge pour que la femme ait le bon vêtement compressif et la bonne prothèse mammaire. Ces vêtements permettent de retrouver ses capacités physiques, diminuer les douleurs et à regagner de la confiance en soi. Depuis quelques années, la RAMQ couvrent en partie ou en sa totalité ces vêtements et prothèses.

Ainsi, les femmes avec ou ayant eu le cancer du sein en plus d’être diagnostiquées avec un lymphœdème et/ou ayant une mastectomie pourront jouir d’une vie plus confortable avec l’aide d’un cadre de professionnels de la santé. Alors, n’hésitez pas à contacter l’un d’eux pour retrouver vos capacités et surtout votre confiance en soi.

Il est normal d’avoir des questions lorsque vous essayez quelque chose de nouveau. Nous offrons maintenant la possibilité de planifier un appel d’orientation gratuit avec un thérapeute pour vous aider à décider!

Trouvez une clinique

Cliquez sur votre région

Voir toutes les cliniques sur une carte Voir toutes les cliniques sur une carte