IMPORTANT : Nous sommes ouverts et toujours là pour vous! Détails

Thérapeute en réadaptation physique maintenant technologue en physiothérapie

2021/01/28 Accueil Éducation et conseils

Thérapeute en réadaptation physique maintenant technologue en physiothérapie
Catherine Gauthier
Catherine Gauthier
Technologue en physiothérapie

« Un métier gratifiant, nécessitant un bon sens logique, une bonne compréhension de la synergie du mouvement, de l’observation ainsi que d’un sens du toucher hors pair! » – Catherine Gauthier, T.Phys Kinatex Joliette

En quoi consiste ce métier?

Parfois oublié avant dans le milieu de la santé, mais maintenant en grande expansion, le métier de technologue en physiothérapie (T.Phys), auparavant nommé thérapeute en réadaptation physique (TRP), est un métier du domaine de la santé. Le technologue œuvre auprès d’une clientèle variée allant de l’enfant à la personne âgée en passant par le sportif et l’accidenté du travail (CNESST) ou de la route (SAAQ). Il s’occupe alors des problèmes pouvant toucher :

  • Les muscles
  • Les os
  • Les articulations
  • Le système neurologique (cerveau, nerfs, moelle épinière)
  • Le système respiratoire (poumons), le système circulatoire (vaisseaux sanguins)
  • Le système cardiaque (cœur).

Comme pour le physiothérapeute, son principal objectif est de vous permettre de retrouver le plus rapidement possible vos capacités physiques et votre autonomie.

Ce professionnel de la santé intervient lorsque la condition du patient qui le consulte a déjà été évaluée par le physiothérapeute ou le médecin. Par la suite, il recueille et analyse les renseignements inscrits au dossier de son patient afin de contribuer à l’élaboration et à l’application du plan de traitement en plus d’en assurer le suivi. Il peut aussi vous apporter de précieux conseils sur votre posture et votre hygiène de vie de même que vous donner des exercices afin d’améliorer votre condition physique.

Membre de l’Ordre professionnel de la physiothérapie du Québec : OPPQ

La profession est régie et contrôlée par l’Ordre professionnel de la physiothérapie du Québec (OPPQ). Le rôle premier de l’OPPQ est de protéger le public en assurant la qualité des services offerts par ses membres. Ainsi, pour pouvoir pratiquer, le technologue doit absolument détenir un diplôme d’études collégiales en technique de physiothérapie et un permis de pratique émis par l’OPPQ. La formation est offerte dans différents CÉGEP.  Il s’agit d’une formation collégiale de 3 ans, hautement exigeante. Durant ces 3 années, l’étudiant aura aussi à réussir des stages cliniques.

Cette formation permet de travailler dans plusieurs milieux :

  • Clinique privée
  • CHSLD
  • CLSC
  • Milieux hospitaliers
  • Équipes sportives

De plus, le technologue/TRP, comme le physiothérapeute, est tenu de compléter après chaque traitement une note au dossier afin d’expliquer le déroulement de chaque traitement ainsi que les modalités utilisées. Ce dossier, appartenant au patient, contient toute l’information nécessaire à la progression du traitement et à l’atteinte des objectifs du patient. Bien évidemment, comme tout professionnel de la santé, les technologues/TRP sont tenus de respecter un code de déontologie afin d’offrir toujours un service exemplaire aux patients.

Traitement par un technologue en physiothérapie ou un physiothérapeute? Quelle est la différence?

Technologue physiothérapieLe physiothérapeute est le seul à pouvoir évaluer une condition musculo-squelettique avec ou sans prescription d’un médecin. À la suite de cette évaluation, le physiothérapeute déterminera un plan de traitement avec des objectifs clairs et précisera les modalités thérapeutiques à utiliser.

C’est là que le technologue/TRP entre en jeu. Ce dernier applique les modalités de traitement de la même façon qu’un physiothérapeute le ferait. C’est donc un travail d’équipe pour la rééducation du patient face à sa condition. Le technologue/TRP pourra de cette façon soulager les douleurs et les tensions musculaires. Il connaît aussi les techniques de mobilisations pour retrouver toute la mobilité articulaire du patient.

physiothérapie

Notons, toutefois, qu’un technologue/TRP pourra procéder à l’évaluation initiale, sans supervision d’un physiothérapeute, dans le cas où un médecin fourni une prescription avec un diagnostique non limité aux symptômes du patient avec un plan de traitement défini.

La formation continue?

Les formations supplémentaires offertes au T.Phys. sont diversifiées et touchent diverses conditions musculo-squelettiques, neurologiques, sportives et soins d’urgence. Ces formations ont pour but de nous perfectionner dans le traitement et l’analyse de ces conditions et de développer une expertise propre à notre milieu de travail. Ainsi, un technologue/TRP qui travaille en clinique privée, optera pour de la formation continue en physiothérapie musculosquelettique avancée (thérapie manuelle) ou en développement de programme d’exercices, alors qu’un technologue/TRP en CLSC pourrait choisir des formations reliées à la clientèle gériatrique en perte d’autonomie.

Il est important de noter que l’Ordre professionnel de la physiothérapie du Québec oblige ses membres à assister à un minimum de 45 heures de formation continue sur une période de 3 ans, et ce dans le but de s’assurer que ses membres soient toujours à l’affut des dernières avancées en réadaptation physique.

En conclusion, le technologue en physiothérapie/TRP fait partie intégrante de l’équipe des professionnels de la santé. Son rôle est de permettre au patient de retrouver le plus rapidement possible ses capacités physiques et son autonomie.

Références

Ordre professionnel de la physiothérapie du Québec : https://oppq.qc.ca/

Services associés

Physiothérapie

Trouvez une clinique

Cliquez sur votre région

Ontario 1 Clinique Open

Voir toutes les cliniques sur une carte Voir toutes les cliniques sur une carte