Chronique santé : Échauffements

2019/11/13 Accueil Éducation et conseils

Dans le cadre de la Semaine nationale de la kinésiologie, Sammy-Joe Roux et Marilaine Savard, kinésiologues, partagent l'importance des échauffements avant et après l'activité physique.

Chronique santé : Échauffements
Sammy-Joe Roux Sammy-Joe Roux Massothérapeute & Kinésiologue

En tant que professionnel de la santé, nous sommes souvent questionnées sur quoi faire pour bien se préparer à la pratique de son sport, soit lors des entraînements ou des compétitions.

Les croyances populaires des dernières années ont été modifiées grâce aux nouvelles études.

Sachez que c’est un sujet mitigé, mais nous tenterons de vous expliquer l’importance d’un échauffement et ses composantes.

Pourquoi s’échauffer?

Le but d’un échauffement est d’augmenter graduellement la température corporelle des tissus, la fréquence cardiaque, la fréquence respiratoire, l’amplitude de mouvement articulaire et favoriser une bonne vitesse de réaction.

Tous ces effets physiologiques sont bénéfiques pour diminuer le risque de blessures et pour préparer adéquatement le corps à un effort plus intense.

Dans l’échauffement, il est important d’inclure une activation progressive du membre inférieur, du membre supérieur et du tronc pour graduellement exécuter des mouvements spécifiques au sport pratiqué. Dans l’idéal, l’échauffement se déroule dans l’environnement où le sport sera pratiqué. Par exemple, si vous êtes un joueur de soccer, votre échauffement se ferait sur le terrain sur lequel se déroule la partie.

Exemple d’échauffement pour la course à pied

La course à pied ayant le vent dans les voiles, voici un exemple d’échauffement que vous pouvez effectuer avant votre séance de course :

Faire un jogging d’environ dix minutes comprenant des éducatifs comme :

  • Marcher sur la pointe des pieds
  • Marcher sur les talons
  • Faire des pas avec les genoux hauts
  • Faire ses talons-fesses
  • Faire des sauts
  • Etc.

Entre chaque éducatif, effectuez un jogging très léger.

Vers la fin de l’échauffement, ajoutez quelques accélérations progressives sur 20 à 50 mètres et entrecoupées de jogging léger.

Quelques astuces pour une récupération optimale

Malgré une bonne préparation physique durant l’échauffement, vous n’éviterez pas nécessairement les courbatures. Votre corps aura besoin de récupérer après un bon entraînement.

Voici quelques trucs que vous pouvez utiliser pour une récupération optimale :

Pour avoir un échauffement de qualité et réellement adapté à vos besoins, veuillez-vous référer aux kinésiologues près de chez vous.

www.kinesiologue.com