Trouvez une clinique

Sauriez-vous reconnaître les signes d’un AVC?

2019/01/28 Accueil Éducation et conseils

Un AVC (Accident Vasculo-Cérébral) survient lorsque la circulation sanguine au niveau du cerveau est interrompue. Le type d’AVC le plus fréquent est l’AVC ischémique, dans lequel un caillot de sang bloque un vaisseau sanguin. L’AVC hémorragique survient lorsqu’il y a une rupture d’une artère dans le cerveau. L’AVC entraîne des dommages aux cellules cérébrales et les séquelles dépendent de la partie du cerveau touchée et de l’étendue des dommages. L’accident ischémique transitoire (AIT) se produit lorsqu’un petit caillot entrave une artère temporairement. Les symptômes associés à l’AIT sont de courte durée (de quelques minutes à une heure). L’AIT annonce parfois un AVC plus sérieux. Il faut donc agir rapidement.

Sauriez-vous reconnaître les signes d’un AVC?

Qu’est-ce qu’un AVC?

Un AVC (Accident Vasculo-Cérébral) survient lorsque la circulation sanguine au niveau du cerveau est interrompue.  Le type d’AVC le plus fréquent est l’AVC ischémique, dans lequel un caillot de sang bloque un vaisseau sanguin.  L’AVC hémorragique survient lorsqu’il y a une rupture d’une artère dans le cerveau.  L’AVC entraîne des dommages aux cellules cérébrales et les séquelles dépendent de la partie du cerveau touchée et de l’étendue des dommages.  L’accident ischémique transitoire (AIT) se produit lorsqu’un petit caillot entrave une artère temporairement.   Les symptômes associés à l’AIT sont de courte durée (de quelques minutes à une heure).  L’AIT annonce parfois un AVC plus sérieux.  Il faut donc agir rapidement.

Connaissez-vous l’acronyme VITE pour détecter un AVC?

D’autres symptômes tels que étourdissements, pertes d’équilibre, engourdissements, confusion, troubles de vision peuvent aussi être associés avec un AVC. Dans tous les cas, une visite à l’urgence est de mise.

Prévention : Adoptez de saines habitudes de vie!

Voici ce que vous pouvez faire pour contrôler vos risques d’AVC

  • Mangez sainement
  • Bougez : faites de l’activité physique régulièrement
  • Maintenez un poids santé
  • Cessez de fumer
  • Apprivoisez votre stress : reconnaître le stress pour mieux le gérer
  • Réduisez votre consommation d’alcool

Le cholestérol élevé, le diabète, l’hypertension et les troubles cardiovasculaires peuvent augmenter vos risques de maladies du cœur et d’AVC. L’activité physique et les saines habitudes de vie peuvent aider à diminuer ce risque.

L’approche neurologique en physiothérapie

La physiothérapie peut vous aider après un AVC et ce, à différentes étapes de récupération.  Les interventions en physiothérapie visent plusieurs objectifs :

  • Augmenter la mobilité, la force musculaire et la coordination
  • Diminuer la spasticité et améliorer le tonus musculaire
  • Améliorer l’équilibre et l’autonomie face aux transferts et à la marche
  • Faciliter les activités quotidiennes (marcher, transférer du lit à la chaise, prévenir et se relever d’une chute, utiliser les escaliers, etc.)
  • L’objectif est de vous stimuler à vous dépasser dans un environnement sécuritaire et améliorer votre qualité de vie au quotidien!

Il n’est jamais trop tard pour consulter en physiothérapie.  Votre physiothérapeute pratiquant l’approche neurologique offre une prise en charge personnalisée : le plan de traitement s’adapte à votre condition tout en visant l’atteinte de vos objectifs.  Les interventions sont variées et maximise l’incroyable capacité d’adaptation du cerveau humain.

Liens intéressants:

Article: “Neuroplasticité et atteinte du système nerveux central: Avez-vous seulement 3 mois pour faire des progrès?”

https://www.coeuretavc.ca/coeur/risque-et-prevention

Caroline Tanguay, M.Sc., pht

Physiothérapeute

Thérapie manuelle

Approche neurologique

 

Services associés

Trouvez une clinique

Voir toutes les cliniques sur une carte Voir toutes les cliniques sur une carte