COVID-19 : Mesures de prévention et précautions

Kinatex Sports Physio est fière d'appliquer et de respecter les mesures spéciales annoncées par le gouvernement du Québec et les recommandations de la CNESST, de l’INSPQ et des différents ordres professionnels, dont l’OPPQ, afin de contrer la propagation de la COVID-19.

La physiothérapie en téléréadaptation pour les douleurs lombaires et cervicales

2020/04/28 Accueil Éducation et conseils

La physiothérapie en téléréadaptation pour les douleurs lombaires et cervicales

Les douleurs lombaires et cervicales font partie des causes principales de consultation en physiothérapie.

Effectuer les tâches ménagères, jouer avec les petits-enfants, pratiquer votre sport préféré, terminer votre journée de travail… Quoique souvent sans danger pour la santé, les douleurs au dos et au cou sont souvent limitantes dans les activités quotidiennes et peuvent affecter la qualité de vie.

Grâce aux thérapeutes de Kinatex, vous pourrez obtenir du soulagement et reprendre vos activités. Le tout en réalisant évaluations, suivis et traitements de cette condition en formule vidéo, via la téléréadaptation.

Quels sont les symptômes des douleurs lombaires et cervicales?

  • Des douleurs au bas du dos (lombaires) et au cou (cervicales) d’intensités modérées à faibles.
  • La présence de tensions musculaires et/ou de raideurs articulaires.
  • Des douleurs intermittentes, c’est-à-dire que la douleur peut être accentuée ou diminuée par certaines positions ou mouvements ainsi qu’à certains moments de la journée.
  • À noter que pour les patients présentant des symptômes constants, de la douleur d’intensité élevée (8-9/10) ainsi que des symptômes neurologiques (engourdissements, picotements, perte de sensation) : cela constitue des symptômes indiquant qu’un rendez-vous en personne est nécessaire.

Quels sont les signes que l’on devrait consulter en téléréadaptation pour des douleurs lombaires ou cervicales ?

  • Une ou des restrictions de mobilité de mouvement.
  • La présence d’une déviation (shift) au niveau de la colonne.
  • La présence d’un patron de douleur mécanique, c’est-à-dire que, selon les positions ou les mouvements effectués, on dénote soit une augmentation ou une diminution de la douleur.

Quelles sont les causes de cette condition?

Les causes des douleurs lombaires et cervicales peuvent être multiples et d’origines variées. Lors de votre évaluation, votre physiothérapeute vous aidera à déterminer la ou les causes de vos douleurs afin de prévoir un plan de traitement adapté. 

1. Une blessure spécifique, causée par :

  • Un faux mouvement;
  • Le soulèvement d’une charge avec une mauvaise technique;
  • Le soulèvement d’une charge avec une stabilisation inadéquate.

2. Une mauvaise posture 

  • Position statique prolongée : être assis ou debout longtemps;
  • Ajustement inadéquat ou non optimal du poste de travail ou de télétravail;

3. Une mauvaise adaptation ou progression trop rapide dans un sport ou une activité

En physiothérapie, on parle de quantification du stress mécanique, qui signifie grosso modo que le corps est capable de tout à condition qu’on lui en laisse le temps. 

Les articulations, muscles ou ligaments sont utilisés, surchargés et sollicités rapidement, sans progression adéquate et adaptation aux changements.       

Par exemple : 

  • Augmentation rapide et non progressive du volume de course.
  • Augmentation du nombre d’heures assis devant l’ordinateur.

4. Une faiblesse ou défaillance du système musculaire 

Il arrive parfois que les douleurs soient causées non pas par nos activités, mais par une faiblesse du système musculaire, notamment :

  • Tensions musculaires
  • Manque de force / déséquilibre musculaire
  • Manque de stabilisation profonde 

5. Composante biopsychosociale  

Le stress et l’anxiété ne sont que deux exemples du volet plus psychologique qui peuvent avoir un impact sur la perception de la douleur.

Femme au lit mal de cou

Qui peut être touché par des douleurs lombaires et cervicales et profiter des traitements de téléréadaptation?

Tout le monde, peu importe l’âge, peut être touché par les douleurs lombaires et cervicales et peut être traité par vidéoconférence. 

Cependant, certaines personnes sont plus susceptibles que d’autres de développer ces douleurs:

  • Les travailleurs et les étudiants réalisant des tâches plus statiques (travail de bureau);
  • Les gens qui ont des emplois plus physiques (construction, domaine de la santé, service à la clientèle, etc.)
  • Les sportifs de longue date, peu importe leur sport;
  • Ceux qui débutent de nouvelles activités physiques (course, vélo, danse, etc.).  

À partir de quel âge peut-on consulter pour des douleurs lombaires et cervicales?

  • Tous les groupes d’âge peuvent bénéficier d’une consultation;
  • Plusieurs physiothérapeutes en pédiatrie peuvent évaluer et traiter les enfants en bas âges pour les cas plus spécifiques (exemple : torticolis, plagiocéphalie);

La prise en charge en téléréadaptation peut donc aller de 0 à 100 ans!

Pourquoi consulter en physiothérapie par téléréadaptation pour les douleurs lombaires et cervicales?

La physiothérapie en téléréadaption vous permettra de bénéficier d’une évaluation personnalisée de votre condition et de gérer efficacement la prise en charge de vos symptômes par l’entremise d’autotraitement, de conseils et d’exercices.

Quels peuvent être les impacts à court, moyen, long terme si on ne prend pas action pour traiter les douleurs lombaires et cervicales?

Plusieurs conséquences peuvent découler du fait de laisser perdurer ces douleurs sans consulter :

  • Les douleurs peuvent devenir persistantes;
  • Une prolongation du temps de réadaptation par la suite peut se manifester si on tarde trop;
  • Des difficultés à réaliser certaines activités quotidiennes, domestiques et sportives.

Comment la séance de téléréadaptation pour les douleurs lombaires et cervicales se déroulera-t-elle? 

Pour débuter la séance, votre thérapeute fera une évaluation en vous posant quelques questions concernant votre condition pour déterminer:

  • L’historique d’apparition de la douleur;
  • Votre état actuel;
  • Vos symptômes et leur localisation : le thérapeute vous demandera de bien lui montrer la région douloureuse en la palpant;
  • Vos antécédents de blessures et médicaux;
  • Votre médication, s’il y a lieu;
  • Vos activités sportives actuelles et passées;
  • Vos capacités fonctionnelles;
  • Vos objectifs.

Une fois le portrait de votre condition terminé, le thérapeute procèdera à certaines observations. D’abord, une analyse visuelle de votre posture sera faite dans différents plans. Au besoin, le physiothérapeute pourra également évaluer l’ergonomie du poste de travail.

La prochaine étape consiste à effectuer un examen physique : 

1. Tout dépendant de la condition, certains tests fonctionnels tels que le squat ou le test d’équilibre unipodal (en équilibre sur un pied) par exemple peuvent être employés.

2. Une évaluation de l’amplitude articulaire active sera ensuite effectuée, soit au niveau cervical, thoracique ou lombaire en fonction de la région douloureuse. Cela peut permettre au thérapeute d’identifier s’il semble y avoir une direction préférentielle, soit un mouvement, qui, lorsqu’effectué de manière répétée et selon certains paramètres, peut venir diminuer la douleur.  

3. D’autres tests plus spécifiques en fonction de votre condition peuvent également être ciblés : souplesse, mise en tension neurale, etc.

4. La force isométrique ainsi que l’activation et la force des muscles stabilisateurs peuvent également être évaluées:

  • Fléchisseurs profonds du cou,
  • Transverse de l’abdomen,
  • Abdominaux. 

5. Cela permet ensuite de créer un programme d’exercice personnalisé au besoin du patient.

6. Une fois l’évaluation complétée, il sera possible de mieux guider l’autotraitement de votre condition. L’approche McKenzie pourra être employée puisqu’elle favorise une prise en charge plus autonome de votre condition à la maison. 

Cette évaluation complète permettra de créer un programme d’exercice personnalisé au besoin du patient.

Quels conseils et outils pourront être transmis au patient?

Les enseignements suivants pourront être prodigués de façon personnalisée à chaque condition, selon vos besoins : 

  • Conseils sur la posture;
  • Recommandations et démonstration de la posture au travail;
  • Enseignement de la posture de sommeil;
  • Conseils pour prévenir les récidives;
  • Recommandations pour de saines habitudes de vie; 
  • Enseignements sur la douleur chronique
  • Etc. 

Des exercices personnalisés seront présentés :

  • Programme d’exercice sur mesure;
  • Rétroaction en temps réel pour s’assurer que les exercices sont bien réalisés;
  • Exercices (via logiciel d’exercices) envoyés par courriel.

Plusieurs types d’exercices pourront être utilisés : 

  • Renforcement
  • Mobilité active / passive
  • Étirements
  • Mobilisation neurale
  • Contrôle moteur
  • Équilibre
  • Proprioception

Utilisation de traitements guidés : 

L’utilisation de mouvements répétés définis selon l’évaluation au préalable peut aider à centraliser et diminuer vos douleurs. Des automobilisations guidées sont également possibles.

Automassage : 

Le thérapeute pourra vous guider pour réaliser un massage avec l’aide d’une balle ou d’un rouleau. Il est possible également de guider et démontrer à un membre de votre famille différentes techniques de relâchement musculaire ou myofasciale.

Réalisation d’un Taping

Selon les cas, le thérapeute pourra vous montrer comme appliquer un taping adapté à votre situation. 

Approches utilisées : 

  • L’approche McKenzie se prête bien à la télérédaptation puisqu’elle permet ensuite au patient d’être plus indépendant dans la gestion de ses symptômes en favorisant l’autotraitement
  • Enseignement, conseil, recommandations, éducation. 
  • Exercices (via logiciel d’exercices) envoyés par courriel.

Reconnue par l’Ordre professionnel de la physiothérapie du Québec

La téléréadaptation est une approche reconnue par l’Ordre professionnel de la physiothérapie du Québec pour procurer efficacement des soins de qualité pour les douleurs lombaires et cervicales dans un contexte où le suivi en présentiel est impossible. Elle représente également un moyen efficace pour soutenir la continuité de vos soins durant cette période de distanciation physique.

Trouvez une clinique

Cliquez sur votre région

Ontario 1 Clinique Open

Voir toutes les cliniques sur une carte Voir toutes les cliniques sur une carte