Prendre un rendez-vous

Contrôler les problèmes d’incontinence urinaire avec la physiothérapie

2018/12/05 Accueil Éducation et conseils

Au cours de sa vie, un homme sur sept recevra un diagnostic de cancer de la prostate. Ce type de cancer représente le cancer le plus souvent diagnostiqué chez les hommes au Canada.

Contrôler les problèmes d’incontinence urinaire avec la physiothérapie
Chantale Vien, physiothérapeute en rééducation périnéale Chantale Vien, physiothérapeute en rééducation périnéale

La chirurgie est fréquemment pratiquée pour traiter le cancer de la prostate. Il s’agit de la prostatectomie. Elle consiste à enlever complètement la prostate et les tissus avoisinants.

Toutefois, certains effets désagréables peuvent survenir après la chirurgie :

  • 20% à 30% des hommes vont souffrir d’incontinence urinaire ;
  • 12% rapportent des douleurs mictionnelles ;
  • 20% à 80% (selon différentes études) des hommes opérés ont des troubles de l’érection ;
  • 100% ont une absence totale d’éjaculation (éjaculation sèche) ;
  • 12% présentent des troubles intestinaux.

(Journal of Cancer, 2018)

Des traitements de physiothérapies peuvent vous aider à contrôler les problèmes d’incontinence urinaire suite à une prostatectomie.

 

Qu’est-ce qui est considéré comme de l’incontinence urinaire?

L’incontinence urinaire se définit comme une perte involontaire d’urine qui peut se produire à l’effort, lors d’urgences mictionnelles (envies soudaines et impérieuses d’uriner) ou par trop plein. Il peut s’agir de quelques gouttes, ou parfois de pertes plus importantes, voire même une miction complète involontaire (la vessie se vide complètement tellement l’envie est pressante).

L’incontinence urinaire après une prostatectomie est une complication souvent dramatique pour plusieurs hommes et se manifeste en post-opératoire immédiat dès le retrait de la sonde urinaire. Elle peut provoquer chez certains d’importantes réactions psychologiques, émotives et physiques. Certains vont ressentir de la culpabilité, de la honte, de la frustration, de la colère.

Pour d’autres, l’idée de perdre de l’urine et de dégager une odeur peut susciter un sentiment de peur et d’angoisse tel que ces hommes vont s’isoler, se priver de sorties ou encore éviter l’intimité avec leur partenaire. Elle peut également se traduire par une modification du style de vie, influencer les activités quotidiennes, limiter les activités physiques et sportives, les voyages, les sorties et modifier le choix des vêtements. L’achat de protections pour l’incontinence peut également représenter un fardeau financier.

L’incontinence urinaire peut donc affecter de façon très négative la qualité de vie et être source de détresse psychologique.

 

Pourquoi de l’incontinence urinaire après une prostatectomie?

La continence urinaire chez l’homme est assurée principalement par la prostate, située tout juste sous la vessie, en entourant et en  supportant l’urètre. Les muscles du plancher pelvien, situés à la base du bassin, contribuent également à la continence urinaire ainsi qu’à la continence fécale.

Après une prostatectomie, les muscles du plancher pelvien doivent donc travailler davantage pour compenser le manque soudain de support autour de l’urètre. Les muscles du plancher pelvien ont donc soudainement à effectuer un travail qu’ils n’avaient pas à faire auparavant. S’ils ne sont pas suffisamment compétents, les pertes urinaires peuvent survenir.

Certaines circonstances telles tousser, éternuer, rire, se moucher, se lever d’une chaise, enfiler un pantalon ou effectuer un effort de soulèvement causent une augmentation de pression à l’intérieur de l’abdomen et par le fait même sur la vessie, provoquant des pertes urinaires souvent importantes, appelées incontinence urinaire d’effort.

Cela requiert donc un plancher pelvien particulièrement fort pour maintenir la continence dans ces différentes circonstances.

 

Les traitements de l’incontinence urinaire

Sachez que vous n’êtes pas seuls dans cette situation et qu’il existe depuis plusieurs années un traitement de choix ayant fait ses preuves pour traiter l’incontinence urinaire.

En effet, la rééducation périnéale et pelvienne en physiothérapie s’intégre dans notre programme d’oncologie. Elle est maintenant reconnue par les évidences scientifiques comme traitement de première ligne pour corriger l’incontinence urinaire après une prostatectomie. La littérature scientifique est nombreuse à ce sujet.

 

Comment la rééducation périnéale et pelvienne peut diminuer les problèmes d’incontinence?

Cette approche de traitement, non-invasive et sans douleur, consiste à évaluer et à traiter les dysfonctions des muscles du plancher pelvien.

Les physiothérapeutes en rééducation périnéale et pelvienne possèdent l’expertise nécessaire afin de vous aider à acquérir une fonction musculaire adéquate et optimale de vos muscles pelviens afin de corriger votre incontinence et d’améliorer la fonction sexuelle.

 

Les objectifs de la rééducation périnéale et pelvienne :

  • Apprendre à identifier et conscientiser votre plancher pelvien ;
  • Effectuer une contraction-relaxation spécifique et de qualité des muscles du plancher pelvien ;
  • Développer toutes les qualités musculaires : force, endurance, coordination, vitesse de recrutement, contrôle neuro-musculaire ;
  • Corriger les compensations au besoin ;
  • Améliorer la tonicité ;
  • Développer l’automatisation des contractions lors des efforts ;
  • Rééduquer de façon globale l’enceinte abdomino-pelvienne, notamment la musculature abdominale profonde (muscle Transverse de l’abdomen).

Il est faux de croire que les exercices de renforcement des muscles du plancher pelvien sont faciles à exécuter. Tout d’abord, pour être efficaces, ces exercices doivent être bien maîtrisés, exécutés adéquatement, sans compensations et bien adaptés à la condition de chaque patient. Une mauvaise exécution peut contribuer à détériorer l’incontinence urinaire.

Votre physiothérapeute en rééducation périnéale et pelvienne est la professionnelle de la santé ayant la meilleure expertise pour vous aider à exécuter les exercices de renforcement du plancher pelvien correctement, à vous orienter sur la façon de les faire et vous donner des indications précises sur la fréquence et le nombre de répétitions qui correspond à votre situation et à vos besoins. Elle proposera donc des solutions précises et adaptées à chaque client afin d’agir et intervenir efficacement sur votre problématique.

 

La rééducation intervient en pré-opératoire et en post-opératoire 

Avant l’opération, votre physothérapeute procède à l’évaluation de votre plancher pelvien et de la musculature abdominale. Votre physiothérapeute vous propose un programme d’exercices pour augmenter votre force musculaire, connaître les exercices à reprendre dès le retrait de la sonde en post-opératoire. Nous vous fournissons aussi des conseils et des renseignements afin de vous préparer à l’opération.

Après l’opération, votre physiothérapeute réévalue votre plancher pelvien et la musculature. En plus, il prévoit un traitement basé sur vos symptômes :

  • Incontinence urinaire et facteurs déclenchants ;
  • Vessie hyperactive ;
  • Constipation ;
  • Dysfonction érectile ;
  • Relâchement de la musculature abdominale ;
  • Cicatrices abdominales ;
  • Modifications des habitudes de vie et de la routine mictionnelle ;
  • Etc.

 

Différents moyens d’intervention utilisés en rééducation périnéale et pelvienne :

  • Le Biofeedback : Permet de visualiser vos contractions du plancher pelvien sur un   écran d’ordinateur.
  • La stimulation neuro-musculaire : Permet d’activer et de stimuler vos muscles pelviens à l’aide d’une impulsion électrique non-douloureuse. Facilite et optimise le renforcement. Aide à mieux prendre conscience de la contraction.
  • L’enseignement d’un programme d’exercices personnalisés et adaptés, à faire à la maison.
  • La rééducation de la vessie : Par l’utilisation  de stratégies comportementales, elle vise à diminuer la fréquence et les urgences mictionnelles.

 

Dysfonction érectile après une prostatectomie 

Les problèmes d’érection sont très fréquents après une prostatectomie puisque les nerfs responsables de l’érection sont souvent atteints lors de la chirurgie. De plus, la régénération des nerfs étant naturellement très lente, la dysfonction érectile peut prendre jusqu’à deux ans avant de se corriger.

Par ailleurs, les nerfs ont besoin d’oxygène pour bien se régénérer. Cette oxygénation est favorisée par la circulation sanguine. Et la meilleure façon de favoriser l’apport sanguin au niveau du pénis est… l’érection! Par conséquent, s’il y a dysfonction érectile, il y a diminution de l’apport sanguin ce qui n’est pas optimal pour la guérison des nerfs érectiles. Pour contrer cette spirale négative, sachez messieurs qu’il vous est toujours possible d’avoir un orgasme sans érection et que cela favorisera un certain apport sanguin  à la région pénienne. La stimulation sexuelle est fortement recommandée et doit être reprise tôt après la prostatectomie : stimulation visuelle, imaginaire érotique et stimulation manuelle sont différents moyens pour tenter de produire une érection.

L’utilisation de médication telle le Viagraet le Cialiscontribuent à l’obtention d’une érection et favorisera par le fait même une augmentation de l’apport sanguin. Ce type de médication permettrait également de préserver la longueur du pénis. Il existe également certaines thérapies par injection ainsi que des systèmes de pompe pour favoriser l’érection et prévenir la fibrose. Parlez-en à votre médecin.

Les muscles du plancher pelvien jouent également un rôle important sur le maintien de l’érection. Les exercices de renforcement permettront également d’intervenir sur les problématiques de dysfonctions érectiles, en contribuant à intensifier l’érection lorsque partielle.

 

Conclusion

Bien qu’il puisse s’agir de problèmes difficiles à aborder et à discuter, votre physiothérapeute en rééducation périnéale et pelvienne saura vous aider et vous offrir un soutien approprié.

Elle vous aidera à gérer les problèmes d’incontinence urinaire et de dysfonction érectile efficacement, vous guidera dans vos exercices et prodiguera de nombreux conseils, enseignements et stratégies.

La rééducation périnéale et pelvienne permet de retrouver une continence urinaire rapidement (3 à 6 mois après la chirurgie) à plus de 90% dans la majorité des cas, en plus d’aider à la réadaptation  des dysfonctions érectiles.

Références

1. Anderson et al, Conservative management for postprostatectomy urinary incontinence. 2015, Cochrane Database Syst Rev, 1 :CD001843
Journal of Cancer, 2018
Santos NA et al, Assessment of physical therapy strategies for recovery of urinary continence after prostatectomy. Asain Pac J cancer Prev 2017;18(1): 81-86.
Mariotti et al, Early recovery of urinary continence after radical prostatectomy using early pelvic floor electrical stimulation and biofeedback associated treatment. 2009, The Journal of Urology, vol 181(4):1788-1793.
Burgio KL et al, Preoperative biofeedback assisted behavorial training to decrease post-prostatectomy incontinence: A Randomized Controlled Trial. 2006, The Journal of Urology, vol.175(1):196-201.
Clavell-Hernandez J et al, The controversy surrounding penile rehabilitation after radcal prostatectomy. Transl Androl Urol 2017;6(1):2-11.

Services associés

Trouvez une clinique

Voir toutes les cliniques sur une carte Voir toutes les cliniques sur une carte