IMPORTANT : Nous sommes ouverts et toujours là pour vous! Détails

Les douleurs lombo-pelviennes chez la femme enceinte

2020/10/26 Accueil Éducation et conseils

Les douleurs lombo-pelviennes chez la femme enceinte
Florence Fallon Florence Fallon Physiothérapeute experte en rééducation pelvienne et périnéale

La grossesse est une étape importante de la vie pour plusieurs femmes. L’arrivée d’un petit nouveau dans la famille est aussi parfois synonyme de douleurs pour la femme le portant.

Durant la grossesse, plusieurs changements se font dans le corps de la femme en vue de permettre au bébé de bien grandir dans le ventre et en vue de l’accouchement.

Pourquoi les douleurs lombo-pelviennes apparaissent-elles ? 

Avec la croissance du bébé, le corps doit s’adapter rapidement au nouveau stress créé sur ses ligaments, articulations, muscles, os, etc. La douleur survient lorsque le corps n’est plus capable de s’adapter au stress qui lui est demandé. Parfois, les douleurs proviennent d’une faiblesse musculaire, une asymétrie dans le corps, une problématique au niveau de la stabilisation lombo-pelvienne et bien d’autres sources ou facteurs.

Une douleur dans une région doit être rapidement prise en charge pour éviter une aggravation des douleurs qui peuvent nuire au bien-être, aux activités quotidiennes et au sommeil. Ceci peut faciliter l’accouchement et la récupération post-natal.

Quels problèmes sont souvent présents chez la femme enceinte ?

Plus de deux tiers des femmes enceintes vont souffrir de douleurs lombopelviennes durant la grossesse. La relaxine joue un rôle important dans ce phénomène en créant une augmentation de la laxité ligamentaire au niveau du bassin en vue de l’accouchement. Par contre, cette laxité ligamentaire s’observe dans tout le corps donc peut amener des changements dans les amplitudes articulaires et la stabilité ligamentaire dans chaque articulation. Pour cette raison, il est préférable pour une femme enceinte d’éviter des activités avec des changements de direction brusques ou des impacts importants. De plus, les activités asymétriques comme une fente peuvent amener plus de stress en torsion ou cisaillement sur notre bassin dont l’articulation sacro-iliaque et la symphyse pubienne. La femme peut commencer à ressentir certaines douleurs si les muscles stabilisateurs ne s’adaptent pas à ce stress ou suite à une blessure lors d’une activité physique ou même dans le quotidien.

La stabilisation musculaire lombo-pelvienne : L’unité interne

L’unité interne est composée de 4 muscles principaux : Le diaphragme, le transverse de l’abdomen, le plancher pelvien et les multifides.

Malheureusement, chacun de ses muscles est affecté durant la grossesse, rendant la stabilisation plus difficile :

D’abord, le diaphragme, qui vient jouer un rôle non juste sur la respiration, mais aussi sur la stabilisation des côtes, des vertèbres thoraciques et des vertèbres lombaires, sera bloqué vers le haut par la présence du bébé dans l’abdomen à partir du 3e trimestre. Ce dernier agit comme chef d’orchestre dans le système de stabilisation lombo-pelvienne puisqu’il active les muscles du plancher pelvien lors de l’expiration par un jeu de pression dans l’abdomen.

De son côté, le plancher pelvien doit travailler davantage pour contrer l’augmentation de la pression vers le bas par le bébé et la prise de poids rapide. En plus d’être affaibli par les changements hormonaux, il devient alors fatigué, d’où l’apparition des fuites urinaires chez certaines femmes et d’où sa diminution de compétence dans la stabilisation du bassin et de la hanche.

Ensuite, le plancher pelvien se co-active avec le transverse de l’abdomen lors de l’expiration. Celui-ci est en sorte un corset naturel profond, il vient stabiliser les vertèbres lombaires, les côtes et le bassin. C’est un muscle à fibres lentes et qui vient faire une contraction soutenue et faible. Durant la grossesse, il vient être surétiré par l’agrandissement de l’abdomen de la femme.

Finalement, avec le poids du bébé qui amène le centre de masse plus en antérieur, les muscles intervertébraux (multifides) qui servent à l’auto-grandissement de la colonne se fatiguent et peuvent devenir aussi déficients d’où l’accentuation des courbes vertébrales : par exemple, l’augmentation du creux du bas du dos (lordose).

La musculature profonde formant l’unité interne s’active préalablement à chaque mouvement tel qu’un mouvement au coude et à l’épaule. D’où l’importance de s’assurer d’un système adéquat et efficace pour éviter les blessures ou l’apparition de douleurs.

Comment une physiothérapeute avec une expertise en rééducation pelvi-périnéale (RPP) peut-elle vous aider dans ces douleurs ?

En évaluant la zone douloureuse ainsi que chacune des composantes, la physiothérapeute en RPP pourra identifier les meilleurs exercices et les meilleurs traitements pour diminuer vos douleurs. Elle saura aussi vous guider dans votre grossesse pour la poursuite de vos activités quotidiennes, votre travail et vos activités sportives. De plus, grâce à leur expertise, les physiothérapeutes spécialisé(e)s en rééducation périnéale peuvent vous guider dans la préparation à l’accouchement via des conseils et exercices. De même suite à l’accouchement, elle saura vous aider à bien récupérer de votre grossesse et de votre accouchement qu’il soit vaginal ou par césarienne et vous aidera à prévenir les problèmes uro-gynécologiques pouvant survenir suite à l’accouchement ou avec la reprise précoce des activités (ex. : fuites urinaires, descente d’organe(s), douleur cicatricielle, etc.). Pour plus de détails sur comment la physiothérapie peut vous aider, consulter l’article ici.

 

Références

1. Liddle SD, Pennick V. Interventions for preventing and treating lowback and pelvic pain during pregnancy. Cochrane Database Syst Rev. 2015; CD001139
2. Kovacs FM, Garcia E, Royuela A, Gonzalez L, Abraira V. Prevalence and factors associated with low back pain and pelvic girdle pain during pregnancy. Spine. 2012; 37:1516–1533.
3. Filipec M, Incidence, pain, and mobility assessment of pregnant women with sacroiliac dysfunction, International Journal of Gynecology and Obstetrics 142 (3):283, Wiley 201809010020-7292
4. Aldabe D, Ribeiro DC, Milosavljevic S, Dawn Bussey M. Pregnancy-related pelvic girdle pain and its relationship with relaxin levels during pregnancy: a systematic review. European spine journal : official publication of the European Spine Society, the European Spinal Deformity Society, and the European Section of the Cervical Spine Research Society. 2012; 21 (9):1769-1776. Accessed September 15, 2020. https://search-ebscohost-com.ezproxy.usherbrooke.ca/login.aspx?direct=true&db=mnh&AN=22310881&site=ehost-live
5. Vleeming 2008, Vleeming A., Albert HB, Ostgaard HC, Sturesson B, Stuge B., European guidelines for the diagnosis and treatment of pelvic girdle pain. European Spine Journal 2008; 17 (6):794-819.
6. Sinclair 2014. SinclairM, CloseC, McCulloughJEM, HughesC, LiddleSD. How do women manage pregnancy-related low back and/or pelvic pain Descriptive findings from an online survey. Evidence Based Midwifery 2014; 12 (3):76-82.

Trouvez une clinique

Cliquez sur votre région

Ontario 1 Clinique Open

Voir toutes les cliniques sur une carte Voir toutes les cliniques sur une carte