Césarienne : Comment la rééducation périnéale et pelvienne peut vous aider? - Kinatex Beauport
Maintien du port du masque en clinique après le 14 mai. Détails

Césarienne : Comment la rééducation périnéale et pelvienne peut vous aider?

2021/05/07 Accueil Éducation et conseils

Césarienne : Comment la rééducation périnéale et pelvienne peut vous aider?
Laurie Gauvin Laurie Gauvin Physiothérapeute en rééducation périnéale et pelvienne

La rééducation périnéale et pelvienne (RPP) est de plus en plus connue chez les nouvelles et futures mamans. Que ce soit en pré ou post-natal, elle permet de s’assurer d’une bonne évolution des muscles abdominaux et du plancher pelvien. Ainsi, en prévention ou en traitement, elle englobe les fuites urinaires, le manque de contrôle des gaz, la diastase des grands droits de l’abdomen, les douleurs lombaires ou pelviennes, la descente d’organes, etc.

Certaines femmes croient qu’un accouchement par césarienne les protège contre le risque de fuites urinaires et de descente d’organes, donc que la rééducation périnéale ne s’adresse pas à elles. C’est faux ! Voici pourquoi la RPP s’adresse même aux mamans qui accouchent par césarienne !

Est-ce que la césarienne protège contre les fuites urinaires? 

Eh non ! Même s’il y a moins d’étirement des fibres musculaires du plancher pelvien lors d’un accouchement par césarienne que par voie vaginale, il n’en demeure pas moins que la prise de poids associée à la grossesse affaiblit tout de même ces muscles, tout comme le fait de porter bébé.

La sécrétion de relaxine pendant la grossesse, qui relâche les ligaments pelviens, ainsi que la constipation, souvent associée à la grossesse, sont également des facteurs de risque d’affaiblissement du plancher pelvien.

⇒ Ce dernier a un rôle important à jouer dans la continence en faisant une pression sur l’urètre pour éviter les fuites d’urine. S’il est affaibli, cette pression risque de ne pas être efficace et c’est ainsi que les fuites urinaires peuvent apparaître !

💡 En fait, le risque de souffrir de fuites urinaires est seulement 8 % plus élevé chez les femmes ayant accouché par voie vaginale. C’est le même principe pour le risque de fuites de gaz ou de selles.

De plus, même si le risque de descentes d’organes est moindre suite à un accouchement par césarienne que par voie vaginale, il n’en demeure pas moins présent.

⇒ En plus de contribuer à la continence, le plancher pelvien supporte les organes ; s’il est affaibli, une descente d’organe peut se développer. Ainsi, les exercices de plancher pelvien sont utiles, peu importe le type d’accouchement !

entrainement maison

La césarienne cause un plus grand affaiblissement des muscles abdominaux

Lors de la grossesse, les abdominaux sont étirés par l’expansion de la bedaine, ce qui peut mener à la formation d’une diastase abdominale (séparation des muscles grands droits). Cet effet est présent peu importe le type d’accouchement.

💡 La particularité de la césarienne est que les muscles abdominaux sont incisés et séparés pour permettre un passage pour bébé. Ceci endommage non seulement les muscles eux-mêmes et les fascias, mais aussi les vaisseaux sanguins les irriguant et les nerfs les innervan

Ainsi, leur temps de récupération sera plus long comparé à un accouchement par voie vaginale; ils risquent d’être affaiblis plus longtemps. Le muscle transverse de l’abdomen, qui permet de bien contrôler la paroi abdominale pour éviter la « bedaine pointue » vue lors d’une diastase, est lui aussi atteint.

Par conséquent, la diastase risque de se résorber plus lentement et peut causer bien des problèmes :

  • diminution de l’estime de soi,
  • hernie ombilicale,
  • abdomen flasque…

Il faudra donc faire particulièrement attention dans les semaines et mois suivant l’accouchement pour bien « réveiller » le transverse de l’abdomen avant de progresser vers les exercices d’abdominaux !

La cicatrice et la douleur abdominale

La cicatrice de la césarienne guérit en général assez bien ; la cicatrisation se fait normalement en 4 à 6 semaines. Cependant, comme le tissu cicatriciel est plus raide que la peau, il faut lui donner un petit coup de pouce pour l’assouplir! Plusieurs techniques de massage peuvent être utilisées en ce sens.

Aussi, il ne faut pas oublier que la cicatrice a une certaine profondeur ; ainsi, même si elle est souple en surface, elle peut être adhérente en profondeur.

De plus, la cicatrice ou les muscles abdominaux peuvent être douloureux lors de certains mouvements. Bien que cette douleur soit normale en post-partum immédiat, elle ne devrait pas se prolonger très longtemps. Dans le cas contraire, il y a quelque chose qui cloche! Dans certains cas, la douleur à la région abdominale ou sus-pubienne peut survenir plus tard, parfois même plusieurs années après la cicatrisation de la cicatrice. On peut alors ne pas faire le lien d’emblée entre la douleur et la cicatrice.

En cas de douleur, fuites urinaires ou problématiques

Bref, l’évaluation du plancher pelvien, des muscles abdominaux et de la cicatrice est aussi importante chez les femmes ayant accouché par césarienne que par voie vaginale. Les conséquences de ces deux types d’accouchements sont quelque peu différentes, mais peuvent toutes être adressées en RPP! Et dans tous les cas, rappelez-vous qu’une douleur, des fuites urinaires ou quelconque problématique qui perdurent ne sont pas normales!

Trouvez une clinique

Cliquez sur votre région

Voir toutes les cliniques sur une carte Voir toutes les cliniques sur une carte