IMPORTANT : Nous sommes ouverts et toujours là pour vous! Détails

Étourdi(e)? La physiothérapie pourrait vous aider!

2020/11/18 Accueil Éducation et conseils

Étourdi(e)? La physiothérapie pourrait vous aider!

Le terme « étourdissement » regroupe un grand éventail de symptômes différents. En effet, une sensation de tête qui tourne ou d’être entouré d’un environnement qui tourne, une sensation de faiblesse ou d’être sur le point de perdre connaissance, ou bien une sensation d’être instable sont toutes des sensations qu’on regroupe souvent sous le même toit, et qu’on a presque tous ressenti à un moment.

Or, il est important de bien différencier ces symptômes car leur cause peut être très différente, tout comme leur traitement.

Qu’est-ce qui cause les étourdissements?

Causes métaboliques et cardiovasculaires

Des étourdissements et une sensation de faiblesse peuvent être ressentis en se levant rapidement debout. Cette affection peut être causée par l’hypotension orthostatique, lorsque la tension artérielle diminue drastiquement en se levant debout, ce qui diminue momentanément l’afflux de sang au cerveau. La personne atteinte peut avoir une sensation de tête légère (présyncope) ou, plus rarement, perdre conscience momentanément (syncope). Des exercices généraux et un traitement médical peuvent aider à diminuer les symptômes.

Certaines conditions métaboliques, comme l’anémie et les épisodes d’hypoglycémie, peuvent amener une sensation de fatigue et d’instabilité posturale. Dans ce cas, un traitement médical est nécessaire.

Plus rarement, des étourdissements et une oscillation des yeux involontaire (nystagmus), liés à des difficultés d’élocution, des problèmes pour avaler, des changements de la vision ou des maux de têtes inexpliqués peut être causée par une problématique au niveau de certaines artères du cou ou par d’autres problèmes de santé sérieux. Dans ce cas, il est primordial de consulter un médecin le plus tôt possible.

Causes vestibulaires

Le système vestibulaire est situé dans l’oreille interne, et a une importance capitale dans le maintien de l’équilibre et le contrôle du mouvement des yeux. Il est composé, entre autres, de canaux remplis de liquide qui sont sensibles aux mouvements de la tête. Il est impliqué dans près de la moitié des cas d’étourdissements (1).

Une sensation de tourner sur soi-même ou que l’environnement tourne est ce qu’on appelle un vertige (à ne pas confondre avec la peur des hauteurs!). Dans la grande majorité des cas, cette sensation est liée à un délogement de petits cristaux dans les canaux mentionnés plus tôt. Cette condition, appelée vertige paroxystique positionnel bénin (VPPB), est caractérisée par un vertige très intense apparaissant dans certains changements de position (se coucher, regarder en l’air) puis disparaissant rapidement. Cette condition, très incapacitante, peut heureusement être traitée de façon très efficace et assez rapide en physiothérapie.

La labyrinthite est une infection virale au niveau du système vestibulaire. Elle s’accompagne de vertiges spontanés très intenses et d’autres symptômes. Son évolution est la plupart du temps favorable mais certains déficits peuvent être améliorés à l’aide d’exercices de physiothérapie.

La maladie de Menière est une maladie de l’oreille interne qui s’accompagne de vertiges, d’instabilité posturale et de changements auditifs. Bien qu’aucune cure n’ait été trouvée, un traitement médical adapté combiné à certains exercices de physiothérapie peuvent aider à en contrôler les symptômes.

Causes orthopédiques

Il arrive que certaines raideurs ou irritations au niveau du cou puissent créer des étourdissements (étourdissements dits cervicogéniques). En effet, les récepteurs nerveux de la colonne cervicale sont intimement liés au maintien de l’équilibre.  Une prise en charge en physiothérapie peut être très efficace dans cette problématique.

Qui peut être atteint d’étourdissements?

Comme les étourdissements peuvent avoir des causes multiples, les populations à risque sont également très variables.

Il paraît évident que les gens aux prises avec des conditions cardiaques ou cardiovasculaires (bradycardie, hypo ou hypertension artérielle, diabète, etc.) sont plus à risque de souffrir d’étourdissements reliés à leur condition, et aussi de complications graves qui peuvent également causer des vertiges (eg. AVC).

Le VPPB, condition vestibulaire la plus fréquente, atteint plus fréquemment les femmes que les hommes et la prévalence augmente avec l’âge. Des chocs à la tête ou l’ostéoporose semblent être des facteurs de risque, mais la majorité des cas de VPPB n’ont pas de cause identifiable.

Pour ce qui est des étourdissements cervicogéniques, des tensions musculaires de longue date au cou ou des traumatismes au cou (eg. accident de voiture) peuvent augmenter le risque.

Pourquoi voir un physiothérapeute si vous êtes étourdi(e)?

Le ou la physiothérapeute pourra, lors de votre premier rendez-vous, déterminer avec vous si les étourdissements ou vertiges sont possiblement traitables en physiothérapie, ou vous référera à votre médecin si nécessaire.

Évidemment, consultez un médecin de façon urgente si vos symptômes s’accompagnent de difficultés d’élocution, de problèmes pour avaler, de changements de la vision ou de maux de têtes inexpliqués, si les vertiges apparaissent spontanément ou en cas du moindre doute. Le médecin pourra également vous référer en physiothérapie par la suite, si besoin. 

Quelles techniques seront utilisées en physiothérapie?

Une fois l’évaluation réalisée, le physiothérapeute pourra vous orienter vers les modalités de traitement les plus appropriées.

En fonction du cas, le physiothérapeute peut être appelé à utiliser plusieurs techniques :

 

  • Techniques de repositionnement des cristaux délogés dans l’oreille (VPPB)
  • Exercices d’habituation aux vertiges
  • Exercices de substitution et d’entraînement des différents réflexes des yeux
  • Exercices d’équilibre
  • Exercices de renforcement et d’endurance variés
  • Exercices de mobilité, de renforcement et de proprioception du cou et du dos
  • Thérapie manuelle et relâchement myofascial

On peut parfois s’attendre à des améliorations très rapides (eg. VPPB) ou en quelques semaines pour un bon nombre des cas.

En bref, la physiothérapie est souvent un outil clé pour le traitement de plusieurs causes d’étourdissements. N’hésitez pas à prendre rendez-vous avec nous!

N.B. Cet article ne représente et ne remplace pas un avis médical. En cas du moindre doute ou de symptômes graves énoncés plus tôt, consultez rapidement un médecin.

Références

1. Chan Y. Differential diagnosis of dizziness. Current Opinion in Otolaryngology & Head and Neck Surgery. 2009;17(3):200-3.
2. Herdman SJ. Vestibular Rehabilitation. 4e éd. F.A. Davis Company, Philadelphie, 2014.
3. Bhattacharyya N, Gubbels SP, Schwartz SR, Edlow JA, El-Kashlan H, Fife T, et al. Clinical Practice Guideline: Benign Paroxysmal Positional Vertigo (Update). Otolaryngol Head Neck Surg. 2017;156(3_suppl):S1-S47.

Trouvez une clinique

Cliquez sur votre région

Ontario 1 Clinique Open

Voir toutes les cliniques sur une carte Voir toutes les cliniques sur une carte