Trouvez
une clinique

KinatexLe torticolis congénital chez le bébé 

Le torticolis congénital chez le bébé 
  • Publié le mercredi 28 juin 2017

Le torticolis congénital chez le bébé 

Le torticolis congénital est présent chez jusqu’à 16 % des nouveau-nés et il représente la 3e anomalie congénitale musculo-squelettique la plus fréquente chez le bébé. Le torticolis est également plus fréquent chez les bébés de sexe masculin et dans 67 à 90% des cas, il est associé à une plagiocéphalie (tête plate).

Qu’est-ce que le torticolis congénital chez le bébé?

Le torticolis est une déformation posturale au niveau du cou pouvant être identifié dès la naissance ou rapidement après la naissance qui résulte d’une contracture ou d’un raccourcissement d’un des muscles principaux du cou appelé le sterno-cléido-occipito-mastoïdien (SCOM).  Ce muscle a pour rôle d’incliner la tête du côté du muscle et de tourner la tête du côté opposé.

Il existe trois types de torticolis chez le nouveau-né et la sévérité de l’atteinte varie en fonction du type. En effet, chez le bébé présentant la forme la moins sévère nous observons seulement une préférence positionnelle. Ainsi, la mobilité du cou peut s’avérer complète chez les bébés présentant ce type de torticolis. Toutefois, le muscle tend à devenir de plus en plus raide dans les atteintes plus sévères, ce qui limite la mobilité du cou et dans la forme la plus sévère, les fibres musculaires qui sont habituellement souples tendent à se fibroser.

Qu’est-ce qui est à l’origine du torticolis chez les nouveau-nés ?

Plusieurs hypothèses ont été émises, mais trois principales hypothèses ont été retenues. En effet, le torticolis pourrait être causé par une ischémie,  un trauma à l’accouchement (ex : utilisation de forceps ou ventouses) ou d’un mauvais positionnement intra-utérin.

Quels sont les facteurs de risque permettant d’identifier un bébé avec un torticolis congénital ?

  1. Bébé avec plagiocéphalie (tête plate) ou asymétrie faciale
  2. Bébé primipare, c’est-à-dire issu d’une première grossesse
  3. Trauma à l’accouchement (ex : utilisation de forceps ou ventouses)
  4. Taille de plus de 51,3 cm à la naissance

Il est recommandé de consulter en physiothérapie pour tous les enfants présentant 2 facteurs de risque ou plus.

Quels sont les traitements offerts en physiothérapie ?

Le traitement offert en physiothérapie est une approche conservatrice qui comprend principalement des étirements passifs, des techniques de positionnement, des exercices de renforcement et des enseignements aux parents. Le traitement en physiothérapie contient également l’enseignement d’un programme d’exercice pouvant être réalisé à domicile.

Voici quelques signes de torticolis pouvant être identifiés par les parents :

  1. Tête tournée ou inclinée la plupart du temps dans la même direction
  2. Oeil plus fermé d’un côté par rapport à l’autre
  3. Utilisation d’un bras plus que l’autre. Il n’est pas possible de déterminer si un enfant est droitier ou gaucher avant l’âge de deux ans.
  4. Roule du dos au ventre ou du ventre au dos toujours du même côté
  5. Rampe en se tirant avec un seul bras
  6. Jambe ou bras pliés et/ou collés contre le corps d’un côté seulement

Il est important de garder en tête que le bébé doit toujours développer de façon symétrique les acquisitions motrices. Un bébé qui présente une asymétrie présente régulièrement un torticolis ou une autre atteinte.

À partir de quand devons-nous consulter en physiothérapie ?

Une consultation hâtive dès les premiers signes de torticolis permet d’obtenir de meilleurs résultats. En effet, il a été démontré que les traitements débutant avant l’âge de 1 mois permettaient d’obtenir 98% des amplitudes articulaires au niveau du cou en moins de 1,5 mois. Toutefois, les traitements débutant après l’âge de 1 mois prolongent le temps d’intervention jusqu’à 6 mois et les interventions commençant après l’âge de 6 mois sont d’une durée de 9 à 10 mois afin d’obtenir les mêmes résultats.

 

Références

Kaplan SL, Coulter C, Fetters L. Physical Therapy Management of Congenital Muscular Torticollis: An Evidence-Based Clinical Practice Guideline: FROM THE SECTION ON PEDIATRICS OF THE AMERICAN PHYSICAL THERAPY ASSOCIATION. Pediatric Physical Therapy. 2013;25(4):348-94.
Labonté E, Sabourin H. Torticolis et plagiocéphalie (évaluation et traitement en pédiatrie)2017.
Campbell S, J. Palisano R, N. Orlin M. Physical Therapy for Children. Fourth ed2012. 1090 p.
 



Kinatex Saint-Jérôme