Trouvez
une clinique

KinatexLe musicien, un athlète de la scène!

Le musicien, un athlète de la scène!
  • Publié le lundi 16 octobre 2017

Le musicien, un athlète de la scène!

Vous êtes étonnés que les musiciens souffrent ? Sachez que la rapidité et la précision de mouvement du musicien sont sans comparaison avec les autres professions. En effet, le neurologue Frank Wilson a mesuré que les musiciens peuvent exécuter jusqu’à 38 notes en trois secondes ! Vous connaissez le Boléro de Ravel ? En 14 minutes, le percussionniste y fera 5144 mouvements de bras sans arrêt !
Cela requiert une concentration et un contrôle musculaire importants pour débuter de façon presque inaudible pianissimo avec un crescendo graduel jusqu’à la conclusion fortissimo et, bien sûr, à un rythme parfait ! Le musicien doit être considéré comme un athlète de la scène et traité ainsi !Une grande coordination est requise chez le musicien pour l’exécution des mouvements, souvent à une vitesse vertigineuse et pendant plusieurs heures. À cela pourront s’ajouter le poids de l’instrument (par exemple, un saxophone alto pèse 2,27 kg) et le maintien d’une position statique prolongée non ergonomique et non physiologique. De plus, il est très difficile d’isoler certains mouvements exigés par la pratique de l’instrument (que je vous invite à essayer).
Songeons par exemple que l’extension de l’annulaire est complètement inhibée par la flexion complète du majeur et de l’auriculaire et qu’il est plus difficile d’écarter les doigts lorsque ceux-ci sont en flexion plutôt qu’en extension (voir photo 1). La performance musicale exige donc des gestes contre nature !

COMMENT COMPRENDRE LES PARTICULARITÉS DU MUSICIEN ?
En quoi le musicien se compare-t-il à l’athlète d’élite ? Il faut prendre en considération l’entraînement à un âge précoce, une exigence de performance de haut calibre où la dextérité physique détermine le degré de succès, le fait que la réussite financière dépend du niveau d’excellence, parce qu’il s’agit d’un domaine très compétitif où les niveaux d’endurance psychologique et de stress sont très élevés et que le musicien et l’athlète sont tous deux prédisposés aux blessures de surusage. Enfin, afin de pouvoir exceller dans sa discipline, le musicien, tout comme l’athlète, doit faire preuve de force, de flexibilité, de coordination, d’endurance et d’agilité, comme le souligne
N.F Quarrier dans son article Performing Arts Medicine: The Musical Athlete. Le musicien se distingue également du fait qu’il sera très touché par des changements subtils de ses habiletés motrices à l’instrument. De plus, son examen comporte un aspect unique, soit l’évaluation avec son instrument, ce qui aidera le clinicien à poser le bon diagnostic et déterminer le problème à l’origine de la blessure.
Il est reconnu depuis plusieurs décennies que la pratique et la performance musicales peuvent être sources de douleurs et de
blessures. Celles-ci peuvent avoir un impact important sur les études musicales ou sur la carrière professionnelle du musicien en raison des difficultés de performer qu’elles entraînent.
Prochain article : Quels sont les facteurs de risque et quelle est l’atteinte musculosquelettique la plus fréquente chez le musicien ?

Isabelle Duchesne est physiothérapeute chez Kinatex Sports Physio Rosemont et traite depuis plusieurs années
des musiciens professionnels.

Services associés

Références

Horvath J. Playing (less) hurt. An injury prevention guide for
musicians. 3e éd. Kearney, Morris Publishing, 2003. 295 p.
Dupuis M. « Les pathologies de l’appareil locomoteur chez le
musicien », Union médicale du Canada, 1993, nov-déc.
Quarrier N.F. « Performing Arts Medicine: The Musical Athlete »,
J Orthop Sports Phys Ther, 1993; 17(2):90-5
Brandfonbrener A. « Musculoskeletal problems of instrumental



Kinatex Rosemont