Trouvez
une clinique

KinatexLe plancher pelvien et le cancer du sein

Le plancher pelvien et le cancer du sein
  • Publié le vendredi 28 juillet 2017

Le plancher pelvien et le cancer du sein

Ayant été atteinte du cancer du sein dans les dernières années, vous avez sans doute investi beaucoup d’énergie dans vos traitements sans vous préoccuper des conséquences possibles. Et sans doute que vous avez encore moins pensé aux impacts sur les muscles qui maintiennent la continence et le support des organes; le plancher pelvien.

Comme le cancer du sein est influencé par les hormones féminines (oestrogène et progestérone), les traitements visent souvent à éliminer celles-ci. Sans l’œstrogène, les tissus de la vulve et du vagin s’atrophient, s’amincissent, deviennent plus secs et la musculature du plancher pelvien s’afflaibit.

Ces changements pourraient principalement vous occasionner :

  • Brûlures, démangeaisons et inconforts vulvaire;
  • Douleur dans les relations sexuelles;
  • Perte de contrôle de la vessie et/ou des selles.

Certaines études démontrent que 58% des femmes ayant été atteintes du cancer du sein ont une perte de contrôle sur leur vessie. Vous n’êtes pas seule !

Ce que la physiothérapie peut faire pour vous :

  • En améliorant la force du plancher pelvien, vous serez en mesure de calmer la vessie plus facilement et ainsi retarder les visites à la toilette en plus d’éviter les fuites urinaires en sautant en éternuant.
  • En vous apprenant à relâcher la musculature volontairement ou en diminuant manuellement les tensions musculaires du plancher pelvien, la douleur dans les relations sexuelles s’améliorera grandement.

En plus de la physio, voici quelques conseils pour améliorer la santé vulvaire :

  • Porter des vêtements amples et retirer les sous-vêtements la nuit;
  • Prioriser des sous-vêtements de coton blanc;
  • Utiliser des savons non-parfumés et éviter le contact du savon avec la région vulvaire;
  • Utilisez un lubrifiant à base d’eau sans propylène glycol pour les relations intimes;
  • Éviter les assouplisseurs à lessive.

 

Ne laissez pas ces désagréments vous empêcher de reprendre la course à pied, rire aux éclats entre amies et reprendre une vie sexuelle épanouie!

 

Références

Par Clémence Bélanger, physiothérapeute en rééducation périnéale chez Kinatex l’Ormière



Kinatex l’Ormière